Album photos du vieil Oran وهران

oran00

oran0

oran1

oran2

oran3

oran4

oran5

oran6

oran7

oran8

oran9

oran10

oran11

oran12

oran13

oran14

oran15

oran16

oran17

oran18

oran20

oran18a

oran19

oran21

oran22

oran23

oran24

oran25

oran-ain turk0

oran-lycée pasteur.2jpg

oran-lycée pasteur.3jpg

oran-lycée pasteur.4jpg

oran-lycée pasteur

oran-lycée pasteur1

oran-lycée pasteur1a

oran-lycée pasteur1b

———————————————————————————————————————————————————————-

Mémoire de la corniche
=================
« Les Corales »…la belle crique d’antan
===========================
Quelques cabanons construits en lignes dans une crique ont formé »les
Coralettes », on découvre cette plage au détour d’un virage qui sépare la mer
des dunes après la Madrague lieu est à l’abri des vents d’Est et des vents du
Nord.

C’était un paysage à l’état sauvage, d’autres cabanons se dressaient dans les
dunes au milieu de touffes de roseaux sauvages.
Dans cette bourgade,le bar « Henri de la marine » tenait une place de choix pour
les colons de l’époque.

Au fil des années, cette plage a toujours offert un joli panorama, un site
paradisiaque.Ces français goutaient aux bains de soleil et aux poissons
fraîchement péchés oubliant les misères du peuple algérien.
De petites embarcations leurs permettaient de prendre le large et faire des
péches à la palangrotte.

Une communauté assez fermée de familles de colons venaient durant les vacances pour profiter de la mer dans cette dernière pointe rocheuse qui avait aussi le nom de »les Corales ».

Puis vint l’indépendance, la majorité des cabanons ont été abandonnés, quelques rares français qui se comptent sur les doigts de la main sont restés,d’autres pécheurs se sont installés, des familles algériennes du vieil Oran qui connaissaient la plage de renom sont venus pour goûter aux charmes de cette crique.

Ils ont gardé la féerie de cette endroit en le laissant sans électricité, la
lampe à pétrole illuminait les soirées d’antan où les vieilles grands mères
racontaient les « mhajiattes » aux enfants.
« Meliani » « Benyoub » « Chahmi » « Ami Ghalem » « Benallou » « Affane » « Mechouda »
« Hakka »autant de noms qui ont formés pendant une décennie une grande famille où durant trois mois ils passaient des moments agréables entre eux.

Les « ados » de l’époque « Mounir », »Nakouss », »Med Chahmi », »Dadi », »Salah », « Lamine » avaient leurs soirées avec leurs tourne disque »Teppaz », les tubes de l’époque les faisaient danser.C’était les années 68.

« Kamel » le chef de poste des maîtres nageurs, »les Frères Mérous » « Loy » des pionniers de la protection civile oranaise et algérienne faisaient partie du décor, on ne voyait pas Corales sans eux.

Les enfants jouaient et péchaient à la canne à pèche, ils faisaient des concours de plongeoir dans le 2eme et le 3eme( des plongeoirs improvis suivant le degré de difficulté).Ils participaient aux concours de « Judor »;ils participaient aussi aux corvéescomme ramener de l’eau douce où attendre le camion de barres de glaqui venait d’Ain El Turck pour alimenter les glaciaires.

« Zinzou », »Rata », »Julot » »Chaib » »Mimoun » de grands pécheurs qui faisaient goûter du poisson frais aux riverains de cette plage.Le poisson se mangeait à toutes les sauces et à tout moment.

« LE TARGUI » le joli palangrier(vert et jaune) de « Hadj Amar Benallou »
(un ancien officier supèrieur de la marine algérienne) était imposant
aux milieu des autres
embarcations, ce vieux loup de mer « Que Dieu l’acceuille dans son
vaste paradis »
a marqué les Corales par ses pèches de grandes pièces qu’il faisait et
de par sa
notoriété au sein des familles de cette plage.
La majorité des pécheurs qui égayait la plage ont quitté cette crique vers la
fin des années 70, les vieux des familles cités ont commencé par prendre de
l’âge et d’autres ont quitté ce bas monde, mettant fin aux bonnes habitudes.
Leurs enfants tant bien que mal ont essayé de maintenir cette gaieté mais hélas
ils n’ont pu faire mieux que les vieux, ainsi commençait à disparaître cette
joie de vivre.
Les années 80 ont été un tournant décisif dans cette bourgade,
l’électricité est
arrivée , des bungalows ont été construit sur la zone dunaire qui donnait du
charme aux Corales.
D’autres constructions ont vu le jour, tous les espaces ont été utilisés, on
construit partout mêmes les rochers sont occupés maintenant par des « sois
disant » cabanons.
Les enfants des anciens venaient de tant à autres, se croisant sur la plage, il
se remémoraient l’ambiance d’avant; en ayant la gorge serré.
Des hôtels ont commencé à pousser comme des champignons: »Le Paradiso », » Les
Corps à l’aise »; »Le Voilier »,…
C’est devenue en l’espace de quelques années une concentration d’hôtels et
d’appartements à louer obligeant les anciennes familles à vendre leurs cabanons
pour ne plus voir ce spectacle désolant.
Le béton a tout rasé sur son chemin effaçant toute un passé ,toute une
histoire.La plage est occupée par des personnes qui méconnaissent « El Gaada taa
el familiate » ils y ont imposés un autre rythme de vie .
La musique à tue tête du matin jusqu’à une heure tardive de la nuit; « El hechma
rahet »…
C’est devenu le petit port des « Jet Skis »en été et le territoire des
harragas en
hiver.Ainsi va la vie… »les Corales » restera à jamais cette belle
crique sauvage qui a été une des perles d’un collier qui faisait la
beauté des plages de la corniche
oranaise.

Texte de TEWFIK BENALOU

————————————————————————————————-


Blason aux armes d’Oran, détail du plan en 1883

Sid El Houari:

Le quartier historique d’Oran par excellence est Sidi El Houari qu’on appelle aussi « les bas quartiers ». Il est en effet considéré comme « le vieux Oran » et recèle à ce jour l’empreinte des diverses occupations qu’a connues la ville (espagnoles, ottomanes, française).

Le Casino Municipal d’Oran

Taier Derouich, membre du bureau du Syndicat des dockers d’Oran 1952.

Hamani.

La porte du Petit Santon.

Hadefi Mohamed délégué du port.



Oran, Boulevard Malakoff

Oran, Place Kléber

Oran,  rue du Vieux Château

Oran, Rue Philippe

Oran, Rue Philippe

Oran, La manufacture de Tabac Bastos

Oran, Rue de Gênes.

Oran, Rue Adj Chef Pasquier

café de la perle

Oran, Casino Bastrana

Oran, Boulevard Oudinot

Oran, Quartier de la Calere

Oran, les bas cartiers

Oran, la rue d’orleans

Le Bar nautic

Escaliers familia

Escalier Rue de Rome

Ex Rue adjudant chef Pasquier

Les lavoirs de la place des Quinconces

Rue Baenziger

Place de la perle

Place de la République

Place des Quinconces

La Place kleber et la Rue Charles-Quint

Place Kleber

Place des Quinconces

Rue du Port

Rue haute d’orleans

Mosquée du bey, place de la perle

Les portes de la Mosquée du bey, place de la perle

Santa-Cruz vue de la place de la perle

Place de la perle, mosquée du Bey

Mosquée du Bey

Plan d’Oran-1757

CARTE ESPAGNOLE D’ORAN

PLAN DES BAS QUARTIERS D’ORAN

FORTIFICATIONS

PLACE DE LA PERLE

LE PASSAGE BOUTIN SURPLOMBE PAR L’EGLISE SAINT LOUIS

RUE ADJUDANT CHEF PASQUIER

Souiah lahouari figure du mouvement national à oran

VUE DES BAS QUARTIERS D’ORAN EN 2010

Province ou wilaya d’Oran en Algérie en 1883

LA RUE DU VIEUX CHÂTEAU A SIDI LAHOUARI. ELLE EXISTE DEPUIS L’OCCUPATION ESPAGNOLE AU 17ème SIECLE

380 réflexions sur “Album photos du vieil Oran وهران

  1. Salut,

    Merci pour toutes ces photos que je trouve très nostalgiques, mais j’aurais aimé pouvoir les copier car je suis en train de faire un video-clip sur la ville d’Oran qui m’est bien chère.
    Merci encore une fois et bonne continuation. ;)

    • NOUREDDINE DIT BAGHDAD JE VOUS REMERCIE DE SES PHOTOS DU BAS QUATIER D ORAN CA MA VRAIMENT TOUCHER C est LA OU JE SUIS Né AU 54 RUE BAS D ORLEANS EN FACE LA FOURIAIRE

      • Baghdad ,quand j’ai vu ces photos ça m’a donné la chair de poule c’est vraiment émouvant c’est notre quartier là ou on a passés notre adolescence notre jeunesse et pour moi je me suis meme marié j’ai passé ma vie entre la rue d’orleans place pologne rue de lodi le patronage tu te rapelle de la rue de tiaret et l’arsenal baghdad je suis comme ton frere moi c BOUCIF tarzan

  2. bjr tlm,je trouve qu’oran est une ville exeptionelle avec un charme particulier parmi tte les villes d’algerie et encore une mentalité bien differente des oranais et de loranie en generale.je voudrai savoir ou se trouve le quartier de yaghmoracen a oran,je cherche un ami que j’ai perdu de vue.merci pour tout.

  3. j’ai vecu tt mon enfance a la marine jadis ou il y avis pas de crise de logement, j’ai habité la place pologne,rue d’orleans là ou il y avait un grag portail avec l’iscription » ici pied noir »puis la rue de lodi rue de l’arsenal rue de tieret rue de barcelone la rue darwine et enfin rue de leonnie oui c’est oran jadis merci

    • slt merci pour ton intervention, moi aussi j’ai vecu à la rue de l’rsenal juste à coté de tunnel(el ghar) on avait un magasin d’allimentation je garde de bon souvenirs de l’époque et j’ai meme des photos

      • de quel coté se trouve votre alimentation cote rue arsenal
        ou place de la perle car juste a la sortie du tunnel cote matelot landini il y avait une petite boucherie a droite et une epicerie rue de l’arsenal ghar tunnel boutin c son nom

      • Bonjour Saleh
        moi aussi je suis un vieil oranais du quartier St Louis (Sidi Laouari )
        ton annonce est ancienne et je doute que mon mail te parvienne…aujourdhui
        mais si tu as des photos de la rue de l’Arsenal ( depuis longtemps disparue ) ça me ferait très plaisir d’en recevoir par Internet ! ça ferait aussi très plaisir à une amie qui a habité cette rue !
        je t’en remercie
        je te salue cordialement
        jean

    • moi aussi j’habitais ce grand bastion avec le portail qui
      porte l’inscription ici entre 2 pieds noirs dessinés en noir
      dedans il y avait une grande cour qui comporte 2 rangers
      de maisonsRDZ +1 etages et a gauche des ateliers au rez de chaussée

      • ici pieds noirs le grand bastion les atelies si je me rappelle il y avait une menuiserie et vernisseur il y a meme une source et tout au fond une voiture de marque aronde abondonnée le 1ere etage a gauge j’habitais il y avais un long balcon collectif meme il y avait 1 sur la partie droite

    • bonsoir je voudrai savoir eceke vous avai travaillé a la base naval de mers el kébir entre les anné 1966 et 1973 réponse svp merci parceque ùon pere étai laba il sapelait otsmane bachir

      • bonjour je refais le parcours du passé de mon papa depuis son enfance soit 1921 né a mascara,cette ville a brulé en 1938 pandant la guerre,mon pere et sa famlle son parties sur oran par a suite,ceux qui na rien a voir avec les pieds noirs,mais par la suite ns savons que les pieds noirs ont envahie l’algerie,et en recherchant la maison de mon pere jen est trouvé une qui a ma connaissance d’apres les pieds noirs qui vivés la bas dans les année 1960 une maison appartenait a une famille regina jai apercus le prenon dun certain christian parmis ten d’autres.On dis que cette maison appartiendrait a la famille benyakhou nom de ma grand mere.La maison est en photos sur un site mascara mon enfance,c un francais qui a crée se cite,apres je pense que par la suite ta famille a dues comme ts les francais évaculé mascara direction oran .Voila si cela peu etre utile pour tes recherches.bonne continuaion…

  4. salut, je ne suis pas une rebeu mais j’aime l’algérie et surtout oran je trouve sa super beau et sa donne vraiment envie de partir la bas

    • bonjour je suis un orannais de 6 arrières grands pères , je vis a paris actuellement , et chaque été je déscends avec ma femme et mes enfants , voila si vous voulez passer qlqs jours a oran et ses plages , vous serriez la bien vennue ,

      • Bonjour je suis a la recherche du passé de mon pere decedé en france il y a plus de 1an.BOUABSA mohaned Né a mascara en 1921 il est arrivé sur oran vers les année 40.il possedait une boucherie en 1946 rue Baudeus! et a ma connaissance ces demi fréres ont pris la reléve de pere en fils.il sont connus sur oran egalement un bien sur mascara.Jai des preuves!il etait l’ainé de cette famille donc heritier de sa mere.Son pere ces remarier avec une Me BOUNIROU en vie encore en 1974 rue charleroi et tous deux décedé a se jour.si vous pouvez m’aidé a faire des recherches.fort possible que vs avez connus la famille a mon pere?je vie en france sur la cote azur et souhaiterais communiqué avec des gens suseptible de maidé consernant les administrations les notaires etc..vous pouvez si vous le souhaité m’apelé au 0645897860 Me bouabsa hakima en vous remercient par avance

    • alors soyez la bienvenue madame, je vous assure que vous ne seraez pas deçue et que vous retourterez chez vous avec de tres bons souvenirs, merçi pour l interet a mon bled.

      • merci houari mais pour le moment jai besoin de renseignements,et par ici je nen est point dommage…

    • La boulangerie du 25 de la rue Marcel Cerdan appartenait à la famille Natéra jusqu’à l’indépendance. Après elle a du être réquisitionnée par les moudjaidines

      • nasro
        salut,je crois que rien n’a etait réquisitionnée par les moujahidine..pare contre elle appartient a un algerien c’et tous mon ami…

      • salut
        si j’aurai un peut de temps ,je passerai prendre une photo du 25 rue marcel cerdan…. et je te l’envoie…donne moi juste ton email….a+

      • c’est clair , ils ont pris tout ce qui n’était pas à eux mais ils n’ont pas su l’entretenir c’est dommage quel gachis !

      • A Jerez, pourquoi vous dites que la boulangerie du 25 Marcel Cerdan a ete requisitionnee par les moudjahidine. En avez vous la preuve? Tout juste a cote, au 17, Marcel Cerdan , il y avait une patisserie confiserie appartenant a Miguel Sirvent, si vous vous en souvenez. Ce commerce a ete achete directement de Mr Sirvent par mon pere en 1964. Le gerant qui travaille chez Mr Sirvent avait achete la boulangerie du No 25,afin de travailler pour son compte.Voila c´est tout.
        A Rac. Vous, vous dites  » ils ont pris tout ce qui n`etait pas a eux ». Vous semblez avoir la memoire trop courte. Vous avez pris toute l`Algerie.

  5. Je suis une ancienne de SIDI BEL ABBES,j’ai un attachement particulier pour ORAN,j’ai gardé un beau souvenir de la rue Philippe , mon père armurier à Bel Abbès, y allait pour se fournir en matériel de chasse et pêche chez DJIAN: « aux armes de St Etienne »j’avais si chaud dans la voiture à l’attendre qu’une personne me faisait rentrer à la Mosquée, au frais, et me faisait sortir dès que mon père passait en caisse chez Djian: ni vu ni connu!!!si quelqu’un a une photo de la mosquée et de la façade de Djian je suis preneuse! merci d’avance!!

  6. L ALGERIE EST LE PLUS BEAU PAYS DU MONDE CSES TRADITION SA PAISIBILITE LA TRANQUILITE LES AMIS LES PLAGES GRATUITES TOUT A LA PORTE DE TOUT PAS COMME LES PAYS ETRANGER IL FAUT TOUT PAYER POUR SE DISTRAIRE L A ORAN UN TIQUET ET HOP TU EST A LA PLAGE QUE TU VEUS IL FAUT AIME ZSON PAYS NATALE

    • cese de bluffer la tranquilité ou es que tu vois la tranquillité tu peut te permetes de te promener en famille la nuit pour un portable de 1000 da on te te tue

      • l’algérie n’est plus un beau pays depuis que les français l’ont quitté, ce n’est plus un pays paisible ni tranquil , les plages sont gratuites mais trés salles, dans chaque coin de rue ya des poubelles parterre , toutes les belles batisses que la france a bati tombent en ruine par manque d’entretien , il n’ y a preque plus d’arbres dans les avenues, plus de parterre fleurie , les Français sont partis et emporter avec eux toute la beauté et le savoir faire!

    • l’ Algérie n’ est plus un beau pays hélas depuis que les français l’ont quitté, je suis né en 1954 à Oran c’était une belle ville j’ai des souvenirs qui ressemblent à un beau rêve , j’ai l’impression que c’est un pays qui n’existe plus , j’y suis retourné, tout a changé , c’est méconnaissable, je suis choqué, je regarde les vieilles photos d’Oran des années 50 et 60 sur internet pour rêver encore, ça fait du bien et du mal aussi. L’Algérie n’est pas le plus beau pays du monde mais il est beau pour ceux qui l’ont aimé et quitté!

  7. vraiment de belles photos de ma ville et surtout monquartier sidi el houari moi je suis ne au bas quartier lamarine et precisemment a la rue de l’arsenal au n°7

  8. je vais retrouver les traces de mon enfance cela fait 50ans que je n’ai pas vu oran malgre tous les changements depuis .je garde en memoire les odeurs et tous les quartiers ou j’ai grandi ma fille qui ne connait pas oran m’accompagne pour transmettre a ses enfants le beau pays de leur papy.je m’attend a de grandes sequences emotion .

  9. je suis né et j’y habite à la rue de Lille quartier saint pierre depuis 1962, pour toute personne possédant des photos sur ma rue ou éventuellement sur mon quartier serait trés gentil de me les adresser à mon compte Email dans le cas contraire sur cette page web

  10. Celui qui n’a pas connu bastrana , la rue de gêne , la rue philippe , la calère , la marine , saint louis des années 60 ne pourra comprendre pourquoi cet attachement des gens qui y ont vécu ….. la nostalgie !!

    • tu as raison ! Tout ce quartier était magnifique ; bien sûr ce n’était pas le 16° arrondissement de Paris mais combien nos souvenirs sont beaux .Pour ma part j’ai fréquenté la place Kleber tous les jours depuis que j’ai commencé à marcher ( j’allais à l’école du musée ensuite à Bastrana )
      une de mes tantes avait le magasin de fruits et légumes entre le café glacier et la banque d’algérie . Je ne me souviens pas que ( pour notre part ) nous faisions de différences entre juifs,espagnols ou arabes .
      J’habitait 22 rue de Wagram ( maintenant rue des frères Hamadi ) et si tu as la possibilité de m’en faire une ou deux photos je te dirais : Allah y
      Barek fek .Tu verras ce n’était pas un palace ; Nous vivions à 5 dans une pièce de 3 X 2.5 mais qu’est ce que nous étions heureux même si nous étions obligés d’attendre notre tour pour aller aux toilettes qui se trouvaient dehors dans la cour .
      Très sincèrement
      Maurice

      • J’ai bien connu ta tante car j’étais tous les jours chez mon copain Claudy du bar glacier. Je faisais les encaissements à crédit dans mon quartier pour elle.
        Petit PIerre j’étais copain avec Meloul son père avait des chevaux et une trotteuse
        il habitait place des quinquonces. A bientôt

  11. je suis ne le 2/6/1942 a ORAN 1 rue Duvivier (pr le petit pont de la place de la perle) ,je suis allé a l’ecole paul doumerg et a l’annexe près des lavoirs de quinconce, toute ma famille habitee « la calere » ou j’ai grandi (ma grand mere « Dolores » avait une epicerie, puis j’ai Habite a la rue de philippe où mon pere avait une imprimerie au n° 26 façade du passage maufrai, j’ai quitte l’algerie a l’age de 20 ans mais je ne peux oublier toute les images de mes plus belles annees et ces photos ont ravive ma nostalgie Salut et merci.
    P.S. Jose Sanchez est-il le cousin de robert et michel ??

    • je suis un oranais, fils d´oranais, né a oran lamur. je suis ancien vendeur a la crié du journal l´écho d´oran. (souvenir d´oran), santa-cruz. construite au pied du vieux fort et de l´église espagnole de santa-cruz, oran ne comptait que 3800 habitants en 1832 et prés de 400.000 en 1954, serrée a l´origine entre la mer, le murdjdjo massif aux francs escarpés et un profond ravin, comblé depuis, elle s´était étendue, en amphithéâtre. hormis boulevard front-de-mer que l´on construisit aprés-guerre, elle tournait partout a la mer. le boulevard clémenceau. tous les oranais l´appelaient encore boulevard seguin, comme avant guerre, il était l´un des plus animés de la ville avec de nombreux hôtels, dont le martinez et L´astoria, des restaurants et des cafés, le marignan,le fouquet´s, la pergola, des grands magasins, le printemps, le bon marché, des librairies, des tailleurs, une galerie de peinture, perez, un spécialistes des arts de la table, Taourel, une grande parfumerie, lorenzi-palanca. la rue alsace-larraine avec plusieurs grandes banques, air france, ainsi que les grandes maisons de couture de la ville : scarlett et promé.place de la bastille la grande poste, des kiosques glaciers, la terrasse de l´Aiglon, le grand hôtel, l´église du saint-esprit. Rampe valée le petit vichy, le théatre de verdure, et la promenade de létang. la marine. la calére, prés du vieux port, le quartier historique de la blanca encaissé sous les pentes de la forêt des planteurs et placé sous la bénédiction de notre-dame-de-santa-cruz. la calére restait un quartier pauvre. je suis un algerien ancien vendeur a la crié journaux l´écho d´oran. 1956-1962. merci.

      • Bonsoir, j’ai beaucoup d’estime pour votre nostalgie et vos souvenirs ceci dit je voudrais compléter vos données sur la population d’oran et ce, selon l’echo d’oran le n° 1 d’otobre 1843 ( je suis en possession d’un exemplaire ) population qui était de douze mille et quelques habitants et composée de maures , de juifs et bien d’autres nationalités.
        je pourrais après l’avoir consulter (car il fraudais que je le sorte de l’endroit ou je l’ai classé) vous fournir et une copie et pas mals d’informations données dans ce journal que vous aviez tant distribuer.

      • merci d’évoquer tous ces endroits, ça fait chaud au coeur , que de souvenirs mon dieu ! c’est tout ce qui reste d’oran ! si les orannais ont su entretenir tout ça nous ferions un pèlerinage chaque année!

      • bonjour a la mur de France le quartier de la famille a ma mere vous l’avez peu etre connus Me OUADI cherifa fille de badra elle c’etait marié a un Me corchi noir de peau ils ont eu un fils.Ils sont partis pour la France dans les memes années que vous travaillé a la criée…connaissé vs la rue baudens? une boucherie semoule en 1957 mon pere etait commercant mais repris la meme année par sa famille au nom de BOUABSA connus surment par leur boucherie.Existe t’elle toujours au numero 12 je pense.

      • si tu vendais les journaux à la marine tu as peut)être connu la marchande de fruits et légumes place Kleber ; c’est chez elle qu’étaient déposés les journaux que tous les petits vendeurs venaient chercher pour ensuite aller les vendre comme tu dis  » à la criée  »
        si c’est toi je t’enverrais une photo du magasin
        amitiés
        Maurice

    • J’habitais au n° 5 de la rue Duvivier. Vous avez du connaitre mon frère Jean Pierre Algarra , il allait aussi à l’école Paul Doumergue.

  12. merci grand frère pour ces photos papa adoré son quartier la marine et il l’a aimé jusqu’à son dernier souffle. merci pour ces belles photoset ces rues que papa connaissait par coeur.
    B. MILIANI

  13. je suis ne a oran24/2/49 j’habitai a 14 rue charles quint la marine fanfan,daniel,marcel,roger&serge les garcons,sylvianne,josette,denise les filles,en 1962 nous avons quitte l’algerie avec le sidi bel abes le bateau bien sur,sommes allez en france dans le cher mehun sur yevres j’ai ete happe par un train un grand accident le 6/6/63 apres quand j’ai ete gueri nous sommes alle en australie ous nous sommes toujours.mais oran me manque toujours merci pour les photos. marcel

    • Merci à l’auteur pour ces images et commentaires sur mon quartier de la Marine à Oran.
      Je voudrais répondre à Marcel Rincon dont j’ai bien connu la famille, moi même étant du 26 rue d’orléans-le Nautic Bar; je les savais émigrés en Australie et voudrais leur signaler l’existence d’un site apprécié par la « gente de la marina », à savoir: oran-la-marine.com
      Amicalement

    • Un petit bonjour d’une ancienne voisine,j’ai habité au 18 rue Charles Quint,au patio Almirecé..mon bon souvenir à votre famille..

    • c’est petit Pierre de la marine nous étions toujours ensemble au port Je suis grand père et j’habite près de carry le rouet. A bientôt de te relire

  14. Bonjour à tous, Oranaise de naissance, je n’ai aucun souvenir, j’avais 4 ans en partant. Je recherche des photos des rues d’Oran d’hier et d’aujourd’hui, des cimetières, j’ai des ancêtres enterrés là-bas. J’ai l’intention d’aller à Oran en 2010, je découvrirai la ville qui m’a vue naître, j’en suis toute émue.
    Merci à ceux qui pourront m’adresser des photos.
    Hélène.
    Mes parents étaient de Boulanger et de Gambetta (mon père), il avait un atelier de carrosserie (Jean GARCIA dit Jeannot).
    ORAN A TRES BIENTOT !!

    • bonj je m appelle garcia patrick née a oran en octobre 58 mes parent née eu même a oran mes grand parent d origine de murcia ( espagne) es que tu peux voir si on est de la famille amitiee

  15. Tres belle photo de mon bled..je suis a la recherche d’une ancienne photo lors de la contruction du front de mer. tres belle et unique.

    A+

  16. j’y suis né en 1950 rue charasse ensuite j’ai grandi dans le quartier d’a coté rue de lodi un quartier ASSASSINE,le fait de poster ce commentaire je pleure mon quartier,et la à 60ans je souhaiterais savoir,pourquoi le quartier a été detruit.

      • Réponse à TOUATI , SEDIK , PINTO et BOUCIF
        bon mon message est un peu tardif , je tombe sur ce forum à l’instant !
        ça fait plaisir de découvrir au hasard d’un forum , des personnes ayant vécu ou étant nées dans les memes endroits que moi !
        je suis né en 1940 et vécu jusqu’en 1962 au 8 rue Tagliamento qui aujourdhui porte le nom d’un des fils Mouritz , notre voisin !
        la rue Tagliamento se situe juste au dessus de la rue Charras ( je pense que c’est la rue la plus haute des bas quartiers , elle longe la caserne !
        si quelqu’un souhaite des photos de la rue Charras et du coin , je les lui enverrai par Internet !
        mon mail est : jeanernest.garcia@wanadoo.fr
        je suis retourné à Oran en 1989 et 2006 ! émotions garanties !
        car s’il y a une chose dont je suis sur , c’est que je suis oranais ! j’ai meme gardé mon numéro de Département (92 dept d’Oran de l’époque de l’Algerie française .)
        en ce qui concerne la démolition des rues de la Basse Marine… quand j’ai vu ça en 1989 , j’ai cru que je revais ! très très mauvaise impression qui m’a pris aux tripes !
        bien sur je me suis renseigné !
        l’explication officielle , c’est qu’un glissement de terrain s’est produit en ces lieux ! des gens venus d’ailleurs ont continué à squatter les habitations devenus vétustes donc dangereuses pour les gens !
        pour prévenir d’éventuels accidents, la municipalité a rasé ces vieilles batisses ! ça c’est la version officielle !
        elle me parait plausible , car s’il s’était agi d’opérations immobilières …peut etre aurait on construit depuis !
        or le lieu reste un terrain vague et seule l’Ecole Emerat de la Marine a été conservée !
        plus les batiments près du port !
        heureusement , il nous reste du vieil Oran , je ne parle pas de la Calère (partie en fumée ) ou des quelques maisons en décomposition du « Jardin Welsfort  »
        il nous reste donc les ruelles de la place de la Perle, les vieilles rues du haut qui longent la caserne et les rues de l’ancienne préfecture !
        et puisque SEDIK nous promet que ce qui reste sera protégé par SIDI LAOUARI …ça me rassure !
        reste à savoir qui sera le plus fort SIDI LAOUARI ou le temps qui passe…
        je vous salue tous Amicalement
        jean

    • oui quartier assasiné en 1973 a débuté la démolition des bas quartiers en commençant par la rue haute d’orleans jusqu’a la douane et l’ecole des mousses a ete epargné ou maintenant est devenue 1 restaurant de poissons (helas poisson congelés) que mangent les gens oui c’est 1 gachis dommage et je dis merde pour ceux qui ont fais ça

  17. merci bcp quand j ai vue ses photos j avais des larmes au yeux.j ai visiter mon quartier sidi el houari et la marine la place de la perle ou j ai a grander et au scarira l ecole de la marine aussi jarjarra aussi.alors vraiment c bravo monsieur.

  18. j’ai grandi au 13, rue de lodi, j’ai courru partout dans ce vieux quartier : la marine et mes souveniers ne s’endorment jamais. nostalgie, nostalgie quand tu nous tiens !

    • N A
      J’ai également grandi au 11 et 12 rue lodi ,Les copains d’école tel que MONTOYA jj-ANTON jacki-Benamou francois -Valenti antoine et bien d’autres cela sont de la rue lodi.j’ai gardé de tres tres bon souvenir cinquante annees passees mais ca ne s’oublie pas.

      • je suis d’oran rue de lodi numéro 15 jj anton était mon beau-frére malheureusement il est décés ily a 15 ans.jj montoya est mon filleul il habite orange j’ai connu votre famille il y avait aussi jaourel

      • Salut Noguerra et Vozmediano
        je m’appelle jean Garcia , de St Louis ( rue Tagliamento) jai connu des copains de la rue Lodi
        « Jaourel » tu veux parler peut etre de « Jaurès » ?
        j’ai connu jean Marie Hernandez , Lucienne Ferrer , Moralès Ignace (Robert) Jean jacques , Anne Marie et sa soeur … et d’autres dont les noms m’échappent en l’instant….
        si un de ces copains se manifeste
        jeanernest.garcia@wanadoo.fr

  19. Je ne connais pas oran, mais je trouve que c’est la plus belle ville d’algerie. Ce qui m’a plus beaucoups plus c’est les photos de l’epoque coloniale où les rues etaient si bien entretenues. Merci beaucoups et bon courage.

  20. jesuis tres fiére d’avoir un mari oranais
    quand j’etait a oran j’ai aprecier beaucoup ,elle est belle
    les oranais sont tres ouveres comme leur beau pays

  21. Bonjour Hadj
    Il y a bien longtemps que je ne t’ai pas vu. J’ai appris que tu es actuellement à Mostaganem dans l’enseignement. J’ai visionné tes photos, vraiment ça rappelle des souvenirs, surtout celle de la rue du Vieux Chateau. D’ailleurs moi sur le Net c’est tout ce que je fais je navigue toujours dans l’ancienne époque dans les sites des Pieds Noirs, comme par exemple « Mémoires d’Oran », « Oran des années 50″, le site de José Bueno sur les Bas Quartiers.
    Bon, contente de t’avoir retrouvé. Bon courage
    Mounir,

  22. quoi qu ont disent rien ne peu combler se sentiment de nostalegie mélange avec un peu de tristesse de voir en quoi elle est devenu notre métropole el bahia c est par se qualificatif que j aime appeler ma ville natal je dirai qu ont a joues en quelque sorte a sa dégradation par notre orgueil et par notre soit disant savoir vivre Il aurai suffit a notre aiéul de préserver le legs archictural de diffiérante races qui en transite par ce territoire fertile et hospitalier

  23. je suis né à Oran en 1953 et naturellement j’ai la nostalgie du pays ou j’ai grandi heureux ou mes ancetres sont nés et enterrés ; Aujourd’hui à pres de 58 ans j’aimerais pouvoir revoir mon pays et visiter les tombes de mes ancetres ( que leur ame repose en paix au pays qui les a vu naitre).
    Bientot je tenterais ce voyage; pour moi aussi apaiser mon ame car l’algerie qui nous a vue naitre , nous ne l’avons pas oublié malgre la folie des hommes .

  24. bonjour je viens de voir vos belle photo moi je suis d une famille tres connu d oran je suis nee aux planteurs mon pere sappeller pepico il etait menuisier a kebir mes vous avez du connaitre de sidi lhaouiri mon oncle le tacho ilavait un bar et ma famille moya le garage en face le familia moi je viens souvent a oran car je fais ma vie avec un vrais oranais qui etait de sidi lhaouiri le destin a bien fait les choses et je suis tres heureuse je vous embrasse et peut etre a vous voir a oran je suis une vrais des planteurs

    • bonsoir je suis yvette bignone petite fille de madame bignone et la niece de pierre bignone dit pierro ma grand mere habiter rue capitaine savellie acoter de la famille amitier yvette

    • bj ;ce garage je connais trés bien en face du famillia,ma famille a habité rue menerville,puis rue du vieux chateau,puis rue de la vieulle casbah et enfin bl oudinot, dont ont tenait le bar henri (léon),je suis le 3eme de la famille faradji;mon grand frére ancien joueur jssl ,sl comme saint louis,puis la jsmo,et a manqué asmo (mo comme marine oranaise),aprés 62 c’était la jssl (sl comme sidi lahouari),chez de scouts ,entreneur de foot stade rail prés du cimétiere francais pas loin de la brasserie bao,toute ma famille a fréquentés l’école paul doumer,mon 2eme frére avait une vespa ,et avait promis a ses potes de l’époque(60-62)d’aller a paris et revenir avec une blonde aux yeux bleus,et son pari l’a gagné.ont étaient voisin avec embarek dit phillipe.

  25. tres belle photos du vieux oran mais vieux moi j’habite a la place d’arme sa fait mal au coeur de voir de belle vieille photo il suffit d’un rien pour remettre en etat et restaurer notre belle ville mais helas les autorités on d’autre chat a foueter se remplir les poches avec le budget de la commune

    • je suis tiut à fait d’accord avec toi fouzi, remettre à l’état d’origine les belles batisses française et sur les balcons mettres plutot des fleurs à la place du linge!!!

  26. Je suis né rue de wagram à oran mais j’ai grandi rue d’Arzeu et j’ai frequenté l’ecole au bas de la rue d’arzeu. Nous avons garder que les bons souvenirs de cette période et à chaque fois que je rencontre mes compatriote dans le monde , nous ne parlons de cette belle ville ou nous avons grandi.A quand , apres 50 ans , pourrions nous prendre le courage de faire un voyage pour revoir ce pays ou nous sommes nés

  27. salam
    no comment!!! tres belle photo d el bahia…moi desormé chui po d oran(chui po vrement chanseu comme sertain) mais j aime bien oran je l admire ma grend mere elle est vrais oranaise de medyouni j ai encor de la famille la ba et a el hamri…
    mais se ki doi etre dit c ke la ville se degrad son charme commonce a se relativisé par el RROUBIYA comme par les autorites il s en fiche pcs peutetre il ne sont po des orannais et sa fait male au coeure wallah apres avoir vu tous c belles photos et connaitre lorigine de l histoire
    vive oran la meilleur et la tres belle ville de tous la mediteranie

    • bonsoir moi j’ai 54 ans et je suis née à oran à la rue philippe mon rêve serai d’y retourner, je gardee espoire pour 2011 merci pour ces tres beau souvenirs

      • C’est simple, il n’y aurait pas le 1,5 million de martyrs, et les massacres commis depuis 1830 des Algériens qju’ils appelaient « Indigènes » .

      • C’est trop de votre part Rac.A chacune de vos interventions, vous ne voyez que le mauvais côté des choses(les internautes peuvent toujours les consulter). Laissez moi vous dire que cette ‘noirceur’ est dans votre coeur comme un filtre. N’oubliez pas que tout ce qu’il avait de beau à Oran, ce n’était que pour vous, les européens. Vous avez des photos pour comparer vos quartiers et ceux des indigenes.
        Moi, je suis né en 1953 à la rue général Bourbaki en ville nouvelle, village nègre pour vous. C’est vrai,que la ville a perdu beaucoup de sa beauté et sa splendeur; mais il ne faut pas incriminer les gens simples et les qualifier de mauvais citoyens. Les seuls responsables c’est les autorités qui ne font pas leur travail comme il se doit..
        Je dis merci beaucoup pour ces photos. j’aurais souhaité voir des photos de la ville nouvelle:Tahtaha, sidi blel… contacter les anciens de l’école Pasteur et aussi les résidents du preventorium de Misserguine en 1961. Merci encore une fois.

  28. moi je suis algérien..et fier de mon pays…je suis a oran..au quartier médina jdida ex.. village négre au temps du colonialisme…mon équipe préféré est l asmo oran….pour vous dire simplement qu il manque les photos de mon village négre..né en 1953 a oran merci d avance

    • Bonjour,

      Si tu veux trouver de belles photos d’Oran et en particulier de M’dina Jdida (« Village nègre ») branche toi sur le site « Delcampe cartes postales anciennes » (cherche à partir de Google), tu verras c’est top. Pour chercher à ton aise inscrit toi sur le site c’est gratuit. Salut et bonne recherche
      Mohamed de Canastel

  29. je suis un oranais de pere ne en 1932 a oran cartier sidi el houari .(benkamla abed )je passerai bien un grand remerciment pour tous ce que vous avais fait pour oran et un grand salut pour tous les ancien de sidi el houari que ce soi algerien ou autre . merci merci bonne continuation .

    • Bonsoir,
      J’avais un oncle qui s’appelait benkamla dcdé il habitait à marseille. Sa soeur s’appelait yamina. Serait-tu le fils de mon oncle?

  30. Un grand salut à tout les gars de notre belle ville certes qu’elle a beaucoup changé ,on y peut rien c’est comme cela et pas autrement.Je suis Oranais de ville nouvelle le vendredi jour de repos je vais me ressourcer dans le quartier de mon enfance, et là tout le monde discute du bon vieux temps.Aujourd’hui, 60 coups vont sonner à mon horloge et je m’interroge comme a dit Gabin.Oran est la plus belle ville du monde à mes yeux .
    Je suis supporteur de l’ASM du temps de Pons et de Bendida.
    Bienvenue à tous .ses visiteurs

    • je suis né en 1954 à lamur el (hemri actuellement) , je me souviens de l’équipe de foot l’asm , vague souvenir , je n’ai jamais été accro du foot , ensuite j’ai grandi au quartier Victor hugo dont je serai content de retrouver quelques vieilles photos de l’époque Française !

  31. Tout d’abord je tiens remercier l’auteur e ses photos .Baucoups de tristesse vraiment ça fait mal au coeur.
    ya hasrah kanet wahran 3azba maintenant c plein de bouhayouf et de maglats moi je suis né au jardin wesport la calére et j’ai grandi a l’hotel possada j passe 7 ans l’ecole ibn batouta entre 64 et 70.voila je voulais tousimplement dire une chose la destruction des bas quartier et toute oran c voulu demandez a l’ex maire benamar bd STALINGRAD etais en pavé c té le charme du stalingrad imaginé que fait monsieur le maire il couvre tout le bd en goudron toute les fontaines qui se trouvaient a laplace des quinconces place kléber la republique sur le mur de la place emerat on disparu.el hamdollah on a vecu un bon vieux temps

    • zebiri okba ou aissa omar c petit tu vois que je te connais bien vous habitiez hotel posada ton pere etait cordonnier aujourd’hui le 08 01 2011 j’ai visité notre quatier la ou nous avons passé notre enfance la place emerat la fontaine des 2 lions les wc publique mais tous ça c du passé maintenant j’ai 53 ans quand j’ai vu le quartier la calere la rue de lodi ,matelot landini haute et basse d’orleans j’avais un pincement au coeur wallah j’ai pas pu tenir mes larmes .bye

    • le maire c benamara qui a pistonné sa famille et ses amisen leur donnant des logements comme tu as dis on a vecu le bon vieux temps on avait pas la crise de logement puisque j’ai habitais le bastion ( ici pieds noirs )puis la rue de lodi place pologne puis la rue emmanuel leonnie (batronage) la rue de tiaret et enfin la rue de barcelone te rapelle tu de tchitchi koucha

      • Tchichi était très connu à Oran, à l’époque c’était le plus grand danseur, et toutes les européennes se l’arrachait durant les bals? Il est décédé, et je possède une photo de lui juste avant sa mort.

    • sllut la famille zebiri tu te rapelle de charchara cèst le vieux temp mon frere il ne reste plus rien maitenat votre amis lalmas

  32. zebiri :
    salut mon ami on quelle année tu as habité la place pologne et la rue detiaret

    zebiri okba ou aissa omar c petit tu vois que je te connais bien vous habitiez hotel posada ton pere etait cordonnier aujourd’hui le 08 01 2011 j’ai visité notre quatier la ou nous avons passé notre enfance la place emerat la fontaine des 2 lions les wc publique mais tous ça c du passé maintenant j’ai 53 ans quand j’ai vu le quartier la calere la rue de lodi ,matelot landini haute et basse d’orleans j’avais un pincement au coeur wallah j’ai pas pu tenir mes larmes .bye

  33. louisl :
    je suis rentrer d oran en 1968 a 18 ans mes parent avais une boulangerie au 25 rue marcel cerdan et j ai perdu mes photo c est un pays que j oublierais jamais

    la rue marcel cerdan à st antoine ? moi j »habiter rue sidi snoussi

  34. salam

    de tres belle photos ah c etait oran d avant mais ca a change .les mentalites et les vrais oranais ont disparu.
    je suis de la famille arroumia un melange de elhamri et mdine jedida, ZMALA a 100 pour cent.
    je pense que les oranais se rappellent de aroumia ancien gardien de but du mouloudia d oran ou de aroumia ali allah yerhemhoum ancien patron du cafe le beaulieu.
    le charme d oran n a pas change une ville avec un grand coeur.
    je remercie monsieur pour les photos et je vous salut tous
    grosses bised de la belgique

    oranais_algerien@live.be

    • Oui j’ai connu Arroumia, propriétaire du bar « Beaulieu » qu’il à reconverti en café juste avant son grand pèlerinage à la Mecque. A construit sa demeure dans la même rue (rue Henri-Huc) à Eckmühl où j’habitai avec mes parents. J’ai assistais également à ses obsèques.

    • bonjour à tous que se soit des algeriens ou pieds noirs
      moi je suis née à oran en 1966 donc je ne me rappelle pas trop de la belle époque mais quand même j’ai de la nostalgie aussi je suis de plateau moi j’ai les photos de l’équipe de mouloudia(medioni), car ma famille a participé c OUIS a cette heure çi je pleure croyer moi
      car j’aimeeeeeeeeeee oran c ma vie mais ce temps çi elle pleinne de bagaras et qui ne savent pas vivre c bien dommage mais oran reste oran salam

      • hacha elbagara oul chkara li dkhlou el ouhrane nos parent oranais ils ont quitter oran je vit a oran depuis 60 ans je travaille a l hopital oran civil au plateau j habite le plateau depuis jus -qua 1994 maintenant toujours a oran et a eme bellis khemous ala oran

      • moi je suis ne a maria au è rue de larsenal vive oran et sid elhouari rue de barcelone rue de madrid rue de valence place kleber place de la republique place de la perle place quinconce sans oublier rue de philipe rue de gene rue turin rue de tenes jardin promenade de l’etang;…….

  35. je suis oranaise, et j’adore mon quartier sidi el houari,et spécialement la marine nous on disait MARIA, et je suis née à 7 rue barcelone, après elle est devenue 7 rue boussouna mohamed puis bah tout à été détruit en 1983-1984, malheureusement reste que des souvenirs. nmout alik ya bladi.

  36. je suis né a oran rue abed bey bey (ex rue marechal foch),déporté et transporté dans des bennes de camions comme des bétails et jetés a la frontiére oujda le 18 décembre 1975 à 04 h du matin le jour de l’aid .j’ai frequenté lycée ibn badis(mdina jdida) en classe de seconde…trentre cinq ans je ne suis jamais revenu …je remercie la france qui a l’epoque m’a octroyé la nationalité française et je suis devenu professeur d’économie industielle a l’université de louvin en belgique…jamais je n’oubierai le mal et les souffrances des milliers de familles marocaines quiont le même sort a tort d’être Marocains …vive le maroc et vive la france…

    •  » snp  » le nom dont vous vous targuez de mettre comme intitulé était le nom que la France vous avait donné et qui signifiait Sans Nom Patronymique, ce qui voulait dire que vous n’aviez pas d’origine dès votre naissance.
      Et puisque vous aimez tant la France, vous aviez déjà été considéré par elle comme du bétail car pour elle vous n’aviez pas de nom, rien.
      Avec tout le respect que je vous dois car entre musulmans, nous devons respecté notre voisin, et je continue de penser que les Marocains et les Algériens sont un seul et même peuple séparé par des frontières terrestres.
      Malheureusement, il y a des politiciens à la tête de nos pays respectifs qui utilisent leur peuple à des fins personnelles pour garder coûte que coûte le pouvoir que ce soit du côté marocain à l’époque de Hassan II comme du côté algérien à l’époque de Houari Boumédiéne, ce qui a provoqué les événements malheureux de 1975.
      Et cela continue encore avec les nouveaux dirigeants Mohamed VI et Bouteflika, qui utilise la question du Sahara Occidental comme moyen de soulever leur peuple.
      Alors que l’Europe s’agrandit le Maghreb se divise et ça arrange les puissants de ce monde qui ne veulent pas voir les Maghrébins se détacher d’eux et devenir une grande puissance.
      Essayez de vous imaginer le Maroc et l’Algérie unis, les dégâts qu’ils peuvent provoquer en Afrique, en Europe et même dans la planète. Ces deux pays ont l’agriculture… ( Maroc), le pétrole… ( Algérie) et surtout une arme redoutable c’est notre jeunesse qui n’est pas utilisée.
      Imaginez que notre jeunesse au lieu de penser à l’émigration se mette un jour, à réaliser chez eux ce qu’ils font chez les autres à l’Etranger. Imaginez toute la force, tous les cerveaux Marocains et Algériens qui travaillent à l’Etranger revenir chez eux, ils n’attendent que ça, rentrer dans leur pays. C’est une grande puissance.
      Vous qui êtes un professeur d’économie à l’Etranger, ne seriez -vous pas plus utile de mettre à profit vos connaissances dans votre pays ?
      Est-ce le seul espoir que vous donnez à nos enfants, que de parler des événements de 1975 ?
      N’avez-vous jamais pensé à rentrer à Oran, votre ville de naissance et circuler sans aucune contrainte ni complexe ?
      La haine n’engendre que la haine, vous faites le même travail de nos politiciens corrompus, vous poursuivez le même chemin. Comment peux-t-on avancer en vous lisant ?
      Tentez de ne pas noircir votre coeur à l’égard des Algériens, essayez plutôt de penser à vos amis algériens que vous aviez quitté, qui vous aimaient et qui ont pleuré eux aussi lors de votre départ en tant qu’ami et non en tant que Marocain. Ne croyez-vous pas qu’il en existe ?
      Je ne suis pas un professeur comme vous, qui a le pouvoir de former des élèves. Faites votre travail sans rancoeur.
      Vous verrez, vous serez heureux toute votre vie. Vous rencontrerez peut être la paix qui vous fuie depuis si longtemps.
      Je suis un algérien fier de mon pays mais moi je dis vive la Maghreb uni.
      Je ne sais pas si je verrais un jour le Maroc et l’Algérie vivre comme des frères, mais j’aimerais tellement voir ce moment où l’on donnera une gifle à tous nos ennemis qui nous séparent depuis tout ce temps.

      • salamo alaikom ben 31, quand j ais lus ton commentaire j ais pleuré comme en 1975 j avais 16 ans. merçi pour ce que tu as ecris.

  37. Salut à tous et à toutes.
    J’ai pleuré quand j’ai vu la photo de la rue d’Orléans, car c’est au N° 21 que mon père a acheté la boulangerie-pâtisserie qui s’y trouvé. Ah! Nostalgie quand tu nous tiens.

  38. Salam je n oublierai jamais une dame qui s appelait MARIE VIDAL et qui habitait au n 5rue Duvivier que sa famille l a abandonnee d une part et d autre part apres 1962 elle a ete delaissee completement vielle malade et que nos parents nous ordonnaient de rentrer par la fenetre de son logement pour lui donner a manger du cafe et de lui faire la toilette .Un jour on est monte pour lui donner du cafe on l a trouve morte.Tous ces objets etaient graves par M.V dame de haute couture et qui a aime mourir dans son immeuble dans sa ville ORAN et ne pas partir nulle part.

    • Bonjour

      J’habitais à cette adresse, Et cette personne était la propiétaire , on l’a surnommé « la poupée ». Pauvre femme !!.
      J’ai eu habité le logement qui avait une fenêtre très basse dans la cuisine et par laquelle on y passait souvent étant enfants.. J’ai même une photo de cette maison.
      Merci de l’avoir aidé dans ses derniers moments.

      • Bonjour Cabolica
        est ce que tu es Danielle Algarra , je suis jeannot Garcia le copain de ton frère , notre regretté Jean Pierre ! on se connait , j’habitais près de chez toi rue Tagliamento et la photo de ton immeuble dont tu parles… c’est moi qui te l’ai envoyée !
        dis donc cette histoire de « La Poupée » … que de souvenirs d’enfance … alors cette pauvre dame que l’on disait « dérangée » dans le quartier est restée toute seule après la débacle ?? quelle horreur !
        c’est vrai qu’à cette époque et bien avant l’indépendance de l’Algérie , ce quartier de la Place la Perle s’est vidée de ses habitants europeens qui ont fuit l’insécurité , pour se refugier en centre ville !(ma famille en était , comme la tienne sans doute ? )
        et cette dame a du reter là ! n’ayant sans doute pas de famille pour s’occuper d’elle ! c’est affreux ces souvenirs qui remontent à la surface !
        en tous cas , Merci à ces voisins musulmans qui ont eu la bonté de lui venir en aide ! elle avait perdu la raison je crois …les souvenirs si particuliers deviennent flous avec le temps !
        j’espère que tu vas bien ainsi que ta soeur !
        je te donne mon mail
        je t’embrasse jeannot
        jeanernest.garcia@wanadoo.fr

  39. C un vrai travaille de mémoire Messieurs, je vous remercie de tout coeur . je suis un natif d’oran Nee cz mes grand parents a la Rue Passage Germain la Bastille actuellement,d’après mes parent , mais j ‘ai pas connue cette periode.
    Un grand Merçi et vous étes les Biens venus chez vous.
    Réda

    • salut mr aziz moi aussi je suis marocain qui est né à sidi bel abbes et j’étais expulsé avec ma famille le 19 décembre 1975 vers oujda j’ai terminé mes études à oujda et je suis entré comme technicien météo en 1979 . je pense toujours à nos souffrances et ca depuis plus de 35 ans. mr aziz j’ai bien formulé une demande pour avoir la nationalité française mais je ne sais pas l’astuce je vous fais savoir que je suis n » en 1958 sous le drapeau français merci de m’aider. voici mon email : specialiste007@hotmail.fr

  40. snp :
    je suis né a oran rue abed bey bey (ex rue marechal foch),déporté et transporté dans des bennes de camions comme des bétails et jetés a la frontiére oujda le 18 décembre 1975 à 04 h du matin le jour de l’aid .j’ai frequenté lycée ibn badis(mdina jdida) en classe de seconde…trentre cinq ans je ne suis jamais revenu …je remercie la france qui a l’epoque m’a octroyé la nationalité française et je suis devenu professeur d’économie industielle a l’université de louvin en belgique…jamais je n’oubierai le mal et les souffrances des milliers de familles
    marocaines quiont le même sort a tort d’être Marocains …vive le maroc et vive la france…

    Mon cher marocain naturalisé français, je dois te rappeler que tu n’as pas été déporté, mais expulsé et tout cela à cause de ton défunt roi Hassan II. As-tu oublié que c’est le gouvernement marocain, le premier qui à expulsé les Algériens avoir avoir été spoliés de leurs terres en mars 1963 ? L’Algérie n’a fait que procéder à la réciprocité. Vive l’Algérie, vive le Maroc !

  41. vous savez , j’ai toujours la chair de poule quand je vois ou j’entend oran moi aussi je suis du bas quartier.
    vous savez oran est une tres belle ville et son coeur c’est sidi lahouari.
    helas oran ce n’est plus oran mais on vit avec ses souvenirs

    • salut Deje , je suis entièrement d’accord avec toi , je suis né à Oran en 1954 dans ce ville magique aujourd’hui défigurée, quelle déception, et comme tu dis , il nous reste que les souvenirs !

    • Bonjour Deje ,je ne te connai pas , Mais jai vécu rue Charasse prés place de la Perle avec le kiosque de Maximela *Calentika et autre* , puis école de la marine cetait trés Beau , mais haujourd hui cela nous reste Graver au plus profond de notre Ame , que de souvennir!!!!
      Aller A+ Amis(es) Jeannot99!!! Merci pour ses Belle Photos .

  42. vraiment je suis tres content de voir des oranais qui parles d oran et qui aiment autant malheuresement elle devenue (massrah el ra3en) je m excuses du gents qui sont d oran mais ils vivent dfedant

  43. encore une merci pour ces belles photos, je suis né au bas quartier entre la rue Charasse et la rue Narbonne tout prés de la place de la perle, malgré étant enfant j’ai quelques souvenirs qui me reviennent de temps en temps, mes parents nous racontaient beaucoup de choses, ma grande mère me prenait avec elle pour aller jouer à la place de république, que de bons souvenirs, hélas nos autorités avaient peut être d’autres préoccupation plus urgents que de s’occuper de ce quartier c’est aussi un peu de notre faute nous qui avons laissés les arrivistes le champs libre …….. un pur oranais qui vous remercie.

  44. salut ,moi j’ai vecu pendant deux annnées a didi el houari à l’age de trois ans,,jai habité la maison, qui était OPGI oran, aprés en a déménagé en 1966, merci pour les photls

  45. bsr je cherche une copine de classe de lécole de la marine elle abité la rue dorleant elle sapel toréganot marie josé en eté des copine intime sé parent avez une boulangerie a la rue dorleant .si elle se rapel de moi .je mapel hamidi .notre maitesse madame dura .gro bizou .mon msn maman-300@live.fr et merci a tous ..et la belle époqe …….

  46. bjr à tous les orannais,mes compliments et un très grand merci pour tous ces souvenirs alimentés par ces photos. Je suis né à la rue de Wagram il y a 60 ans,et j’ai toujours en mémoire toutes les rues(LEOBEN)qui mènent à l’école maternelle et l’école A.Ramdane(ex F.Buisson ainsi que (bien plus tard) tout l’itinéraire pour me rendre au lycée Ibn Badis(ex Ardaillon).Tant d’années sont passées,mais la nosthalgie et la fierté ont demeuré intactes.Si des lecteurs ont des photos du quartier(derb el yahoudes),des rues:wagrams-acqueduc,monthabor,austerliz,place des logis Bendaoud,des jardins,etc…)Alors là:je suis preneur!

  47. @ SNP, les algeriens ont subit la lâche agréssion marocaine en 1963 ! tous les biens leurs appartenant des cette date sont propriété du makhzen marocain le coup fut reedite conjointement et solidement (accord madrid 1975 avec la mauritanie) en vers SAKYA EL-HAMRA ET OUED EDHEB le maroc n´est toujours pas voisin moralement solvable? et l´expultion de un million d´algeriens en vacance en 1994 par le makhzen marocain (zaama) pays frére ???.

  48. je vous remercie infiniment notre petit imeuble de trouve juste la rue orleon sidi houari je suis ne en 1954 il yavais 2 espagnale et 3 francais avec nous dans l’immeuble

  49. Salam à tous
    Oranais de Lamur
    j’ai aimé vos commentaires
    c’est beau les souvenirs de la ville d’oran ça nous manque tous
    mais dommage que j’ai pas mes souvenirs qui sont proches de ma RUE EROUAZ –DAR ECHAKOURI-LAPISCINE-LES FLEURISTES DU CIMITIERE LE COMMISSARIAT LE LONG DU MUR -dispensaires
    la creche de si Saleh le cinéma LUX Avenue lamur avec notre BUS NMR 3 Place du sahara et sa fontaine et en 1971 bouseboua a installé une fontaine devant sa maison enfin plein de souvenirs
    biensur notre équipe de foot avec fréha bediar nehari
    Enfin le bon temps—-maintenant ard elillah ouasaa —

    • salem hamraoui , le brigadier du commissariat de lamur c’était mon grand père a coté du hammam ejedra .rue erouaz . je te parle de 1870
      dar echakouri etait une poste avec un grand sous sol (cabine téléphonique) ou ya le kioske de affane maintenant . salut

    • bonjour wald bladi, moi je suis ne au 52 rue boudjelal yahia, c est la rue qui va du marche a la place sahara, mais j ais grandi a choupot, houari d espagne.

    • salam hemrawa je suis fille d’un souche hemrawi nommé l’ houari née place Sahara il était ami avec bouseboua allah yerahmah mon pére est noir il nous parle tout le temps de ses souvenir a el hemri actuellement il habite choupot depuis 1962 au je suis née moi même. la maison de bouseboua existe toujours ainssi que son hammam le kiosque des fleuristes aussi rabi yahfadene wahran je taime oran .

      • bj,je suis un faradji ,et on majorité ,nos sommes tous noirs,la famille est trés grande ,et personne ceux connaient,sauf les anciens bien sur,moi je suis des bas quartiers ,connus dans le sports des années 60 ,puis en 65 au castors ,avec et toujours le sports,

      • Un ancien voisin de quelques centaines de metres de la rue Er Rouaz Lamur à l’angle du cinéma LUX
        j’ai connu ce chèr BOUSEBOUA Allah y rahmou que je garde en souvenir la fontaine qui la mise en place en face de sa maison pour les voisins biensur on avait les fontaines à place du Sahara
        Re venons a votre famille le pere ce n’est pas le gardien de creche de la rue des Amandiers Si Salah là encore Si salah habite pas loin de dar e chalori aussi les faradiji les freres qui habaitent la rue des amandiers marchand de glace à l’époque Enfin que des beaux souvenirs avec notre BUS NMR3 qui raversait l’avenur Lamur

      • Faradji, dis moi que devient notre beau Phillipe le Monsieur Univers (culture physique) d’Oran ?j’ai aussi connu les Faradaji des Castors, surtout celui qui travaillait a la poste et un autre qui lui était si je me souviens bien cheminot, es tu de la tribu si oui tu dois me connaitre. Attention je suis né en 1945

  50. merci pour les photos c’est nostalgique,wahrane lbahia,a toujours du charme,tahia wahrane,tahia lgazaiere,welli ma branache eymoute yakhbache,bonjour a toutes et tous.

  51. Beaucoup apprécié votre « album photos »
    Malgré mon site que j’essaie d’améliorer chaque jour davantage en le feuilletant, j’éprouve toujours beaucoup de plaisir à en découvrir un autre qui parle d’Oran.
    Avec toute mon amitié, merci
    Gary en France

    • Bonjour AZIZ
      pardonne moi si je te réponds sur ce message….
      je voulais surtout réagir à ta brève et brutale intervention en réponse à RAC un peu plus haut !
      bon , mon cher Aziz , l’ami Rac est un peu provocant , je te l’accorde ! à quoi bon sur un forum qui se veut amical …!?
      mais toi par contre , tu me parais assez virulent et pour tout dire , sur ce coup ,semeur de discorde !
      de plus tu ne rends pas service ni à l’Histoire , ni aux jeunes de ton pays , déjà chauffés à blanc, je le suppose , par vos livres d’école, très orientés, à propos de la « très méchante France » !
      méchante France , d’ailleurs que pratiquement tout jeune en Algerie rève de s’y réfugier !
      curieux pays de « tortionnaires » en effet n’est ce pas ?
      tu n’as sans doute pas connu les évènements que tu décris n’est ce pas ? c’est toujours comme ça ! les plus vieux sont plus mesurés dans leur jugement !
      ne balance pas des chiffres à la légère, tu serais très surpris si tu connaissais toutes les vérités ! le chiffre exact des morts et qui les a perpétrés ! ( attention aux chiffres ronds en Histoire , ils sont faux par définition !!)
      si tu ne conviens pas que dans le drame algerien , TOUTES les populations algériennes ( quelles soient musulmanes ou d’origine europeenes ) si tu ne conviens pas que NOUS avons TOUS souffert , tu es disqualifié pour en parler !
      d’ailleurs le fait que vous employez (à vous en saouler d’ailleurs) le mot impropre de… »colons » à propos du petit peuple « pied noir d’Algerie » (l’écrasante majorité ) montre qu’on vous a trompé ou bourré le mou , comme on dit ! que vous n’y connaissez rien quoi !
      que l’on me traite de « colon » moi et ma famille (on ne sait meme pas la signification exacte de ce terme ) m’est absolument insupportable ! et je le dis carrement , j’ai envie de foutre des claques !
      j’étais un tout jeune employé de bureau ,dans une cie maritime du port !
      mon père comme mon grand père , nés à Oran étaient dockers au port !
      nous étions locataires d’un appartement minable (j’ai des photos) appartenant à un riche musulman de notre rue !
      et nous n’étions pas les seuls loin de là ! tu parles ! en guise de « riches colons » faisant « suer le burnous « ….
      l’Algerie comme la plupart des pays au monde était un pays à economie « libérale » ou « capitaliste » si tu veux ! et toutes les catégories de classes sociales s’y cotoyaient !
      il y avait des bourgeoisies (europennes et arabes )
      une infime minorité des gens de la terre (gerants de fermes , metayers) quelques grosses propriétés légendaires ( pas toutes pied noir d’ailleurs , certaines métropolitaines )
      des riches propriétaires musulmans dans les campagnes avec d’immenses troupeaux )
      et l’écrasante majorité de gens humbles et pauvres , vivant dans des conditions difficiles dans les villes ! c’était le cas aussi et surtout dans les campagnes d’une population musulmane…
      mais il y a tellement d’explications à celà , qu’il est impossible de refaire l’histoire de l’Algerie de toujours et de l’Alferie française en particulier !
      alors avant d’agiter le drapeau de la haine envers un pays qui a crée l’Algerie ses structures actuelles et jusqu’à son nom !!
      faut réflechir à ce que l’on dit et écrit ! pour connaitre toutes les vérités , faut aussi chercher ailleurs , et pas seulement dans les livres de propagande des vainqueurs , sous lesquelles il n’y a malheureusement pas que de belles choses ! d’ailleurs qu’ont ils faut depuis 50 ans ??
      je sais que ce que j’écris , c’est peine perdue ! mais c’est écrit en tout cas , et ça fait partie des réalités de cette sombre histoire… qui est toujours aussi sombre d’ailleurs ! vu l’état de l’Algerie actuelle !
      et crois moi , je te le jure , j’aurais préféré que mon sacrifice (j’ai été chassé de ma terre natale alors que je ne n’etais responsable de rien ! ) ait servi au moins à quelque chose !
      que l’Algerie soit devenu au moins le pays le plus prospère du monde ! j’en aurais été fier ! HELAS……
      je te remercie de m’avoir permis de dire celà !
      je te salue cordialement

      • Bonjour AZIZ
        je reviens sur mon message d’hier , je ne retire rien à ce que j’ai écrit évidemment ! je pourrais remplir des pages et des pages …
        non simplement que j’ai lu plus bas d’autres messages à toi , et je pense que tu es un gars bien et peut etre ai je été un peu « incisif » avec toi ! j’étais un peu agacé !
        j’espère que tu voudras bien m’excuser !
        je te salue cordialement
        jean

        jeanernest.garcia@wanadoo.fr

      • Monsieur Garcia

        Mon grand père était un riche musulman qui louait des appartements aux Européens c’est Mr BELKAID hadj Mohamed (Felouh)dont la femme c’est une MOURITZ qui à travailler durement au Port et après cela dans le commerce pour nourrir sa famille. Notre famille était et restera toujours ouverte envers les autres communautés. Mon grand père était caid de la zaouia à la rue du vieux château et sa maison était ouverte à tous sans exception.

        Je comprend que vous êtes en colère, ce fut un déchirement de quitté sa patrie de la sorte, mais les oranais c’est des gens qui ont l’esprit ouvert et ils comprennent votre position.

        Sans rancune!

  52. Bonjour!

    Cela a été un énorme plaisir de découvrir ce blog. Ces photos font revivre la mémoire, nous plongent dans un univers poétique, et montrent très bien que le quartier Sidi El Houari (ex La Marine) est le foyer historique de la ville d’Oran.

    J’aurais besoin d’un renseignement, si c’est possible…quel nom porte aujourd’hui la rue Narbonne?

    Merci d’avance, et bonne continuation!

  53. Bonjour,
    Je vous remercie pour le travail que vous avez terminé dans votre site web. Ils sont de belles images. Je suis né en 1945 à 7 rue de Barcelone. Plus tard, ils vivaient au jardin Westfort. Ma mère est Thérèse Roche qui a épousé un GI américain, Cornelio Villarreal. Elle est née en 1929 et est allé à l’école à l’Ecole de la marine. Elle aimerait savoir s’il ya d’autres Oranais ou pieds-noirs qui connaissent peut-être ou sa famille. Sœurs Julliette, Germaine et ses frères Michel et Joseph.
    Ses parents étaient connus par leurs surnoms, Cico et Cacho. Il était un pêcheur et elle a travaillé à la Marine. Ma mère est à côté de moi comme elle m’a demandé de dire, « j’aime mon pays, c’est ma vie! »

    • Bonsoir Mr. André Villarreal
      Je suis Oranais (de père en fils), né en 1949 au quartier d’Eckmühl, plus précisemment au Tir au Pistolet à Oran.J’habite toujours Oran, près de l’autoroute qui mène vers l’aéroport de la Sénia. Je vous invite à venir à mon forum « Mon Oran ». Je reçois des amis pieds noirs
      chaque été. Je donne le lien du forum:

      http://monoran.xooit.com/index.php

      A bientôt !

  54. ORAN classée parmis les premières villes préhistoriques sur terre , elle a connue des milliers de coutumes , des confètions multiples , plusieures héros,oulamas ,artistes , écrivains,commercants,soldats,policiers,marins etc… sont nés a oran pour moi c’est la première ville cosmopolyte sur terre. Elle restera gravée dans nos coeurs et de nos enfants et leurs petits enfants aussi. S A H A W A H R A N

  55. merci beaucoup pour ses belle photos que j’ai admirer avec nostalgie meme si je ne suis pas ne dans ses cartier mais j’ai habiter un de ses cartier de sidi el houari cote boudens en 1964 vraiement chapeaux poure ses personnes qui ont penses a mettre ses photos et sa ma fait rapeler le cartier ou j’ai grandis merci une deuxieme fois ma femme est ne en 1964 a rue des jardins sa lui a fait un grande joie de voir ses photos merci une troisieme fois. un oranais qui aime son pays l’algerie

  56. Merci pour ces photos n’en avez vous pas d’autres sur d’autres quartiers d’Oran?

    G. KRAMMALA (Ancien camarade de classe à Ibn Badis j’habitais en Ville nouvelle (Sidi Blel))

  57. Avant propos je tiens à vous feliciter Mr. MELIANI pour ce formidable site, qui nous a permis nous les algériéns ( y compris les pieds noirs ) de nous exprimer et prouver à l’occasion que le dialogue est possible.
    Après tous , nous sommes frères et soueurs.

    Pour vous dire combien Oran nous est trop chère !
    La rue de gêne , la rue phillipe et bastarana resteront à jamais immorteles !

  58. samia :
    vraiment c’est un beau et magnifique travaille qui reflete l’amour pour oran et qui fait connaitre son historique.grand bravo!

    Salam chère Samia
    Éspérant que les pouvoirs publics font le maximum pour l’entretenir et lui donnner une image meilleure
    incha Allah

  59. Mon voyage est prévu cette année vers la fin du ramadan je ne manquerais jamais de revoir les chemins de mon enfance Dar Echakori oui exact y avait un bureau de poste et mon plus veau souvenir tout petit le BUS N°3 qui traversé l’avenue LAMUR
    Enfin que des beaux souvenirs

    • je suis un HOUARI natif de la Bahia Oran et je suis fier moi aussi et je souhaite la meme chose que vous chere madame a la ville qui a vu naitre les de grandes pesonalite, Oran ma bien aimee je te pleur depuis el ghorba (espagne).

  60. tout petit j allais a pied avec mes parents et mes freres aines de choupot a au cimetiere de ain beidaet la cite yaghmoracene n etais pas encore on traversais les champs pour passer a cote de l usine Coca Cola et continuer, c est champs la etait plantes de vignes et d oliviers, on chassais les oiseaux aussi, j ais vus naitre la cite de yaghmoracene ou il y a maintenant la station d autobus, la gendarmerie et la station des taxi de tlemcen, je ne sais pas si saint pierre s appel aussi yaghmoracene, merçi pour l information.

    • salam monsieur houari dommage choupot n’est plus aussi calme que dans vos souvenirs elle est devenu le centre ville d’Oran et un champ de commerce .

      • salam Faradji, moi comme ton pere je suis né a elhamri, rue boudjelal yahia pres de la place Sahara et j ais grandis a Choupot pres du cinema mondial, Salam.

      • Salam monsieur Faradji, oui c est vraix, j ais vus ça quand je vais en vacançes, c est devenu un quartier comercial,

  61. Grand bonjour à tous et à toutes ,

    Le quartier saint pierre ça se situe au centre ville , c’est juste dérière la place de la victoire.
    Yaghmoracene c’est au sud d’oran c’est l’ex-Maraval.

    parler d’oran sans évoquer la rue philippe , rue de gênes , bastrana , (la calère et la marine qui ont été rasées de la carte au lieu de les restaurer à cause des énergumène qui ont gérés la ville d’oran dans les années 80 à l’image de BENAMAR)

    Honte à toi !!

  62. walah c est emouvant de voire c est belle photo si yvais un machinne a remonter le temps juste pour voire ca en vrai walah ca serai le comble

  63. Je ne suis pas d’Oran mais je possède un plan de la ville qui date de 1928. Je le vend sur le site <> « Plan de la ville d’Oran ( 1928 ) »

    • Vous voyez ,Rac, encore une fois vous ne voyez les qu’en noir. Essayez de changer un peu votre mentalité à l’image de André Villarreal et sa mere daté du 10 mars 2012.
      Rac? ne serait il pas le diminutif de ……?

  64. Je suis dégouté de voir Oran qui était une ville magnifique (quand l’Algérie était Française ) tomber en ruine, se dégrader, se salir, pourquoi ce gachi ?

    • Rac…quand on aime on ne compte pas….et vous faite d’après vos commentaires que le contraire…..gardez votre haine pour vous.. Oran appartient a ses enfants et non aux étrangers….vous étiez jadis un occupant….et non un enfant,alors laissez nous dans nos ruines et dégradations,nous on aime notre Oran telle qu’elle est…
      Oran RESTE CHARMANTE MALGRÉ SES RIDES…..

  65. je vais me rendre à Oran dans 2 jours là ou je suis née ayant de la famille
    mes voyages sont programmés un voyage tous les 5 ans pour 21 jours
    C’est triste pour cette belle ville de se retrouver dans cette situation
    Avec je le dis bien une jeunesse diplomées face au mur suite à l’invasion des centenaires made in china des enfants des hors de la loi AU LIEU DE FABRIQUER LE MADE IN ALGERIA
    Vivement que la ville d’oran reviens aux vrais oranais !!!!

  66. merçi à tous ces oranais qui parlent d elle ça me fait chaud au coeur moi je suis nè à la rue du caire dans les escaliers de la rue de gene et j ai passè toute mon enfance laba j aime oran et j aime tous les oranais svp si vous n etes pas sure des rues ne parlez pas et ne dites pas n importe quoi je connais bien oran presque rue par rue j etais un livreure et merçi vive oran et vive sidi el houari . youcef

  67. moi je suis ne a oran exctement au bas quartier la marine au 07 rue de l’arsenal en1965 je pleur toujours mon quartier qui est en ruine maintenant

  68. et heureusement que les chinois sont là, sinon qui va bosser ? la jeunesse algérienne n’a qu’à se retrousser les manches au lieu de chercher à se justifier en jetant la faute sur les autres, allez au boulot !!

  69. salut tt le monde je ss tres conten de voir c photo de wahran ,oran reste tjr oran vs allez voir oran au futur va etre tres belle .tahya wahran wa trig el hawsan ,je t’aime oran moi je ss de ain el turck de ex 17 boulvard pasteur
    .

  70. Bonjour et merci pour toutes ces photos du vieil Oran.
    Français né à Oran, je suis toujours sensible à ces pages qui retracent la ville de mon enfance.
    Pour ceux qui le souhaiteraient, j’ai construit un modeste site sur notre ville et vous pouvez le consulter à l’adresse suivante : http://www.villedoran.com
    Merci pour votre passage et je suis à votre disposition si des photos vous intéressent.

  71. La nostalgie du vieil Oran vous ronge, vous voulez connaitre les époques de son histoire, ses légendes et traditions, al…ors ensemble nous pouvons ressusciter ses valeurs et le faire renaître de ses cendres.
    Il suffit de vous inscrire dès maintenant dans notre forum pour participer librement aux débats du groupe sur l’histoire mouvementée de cette ville et ses personnages légendaires, lire tous les articles sur la ville , admirer et télécharger aussi les vieilles photos postées absolument fabuleuses.

    Adresses sur facebook :

    - Forum Culturel Wahr Ifry Nost
    - El Wahr d’Ifry Nostalgique

    • Bonjour Kamel
      ton expression est bonne : bien sur que la nostalgie d’Oran nous « ronge » et bizarrement plus nous vieillissons plus ça nous prends aux tripes !
      je collectionne tout ce qui se rapporte à Oran ! et j’ai pratiquement tous les bouquins sur notre ville… au début ils étaient rares , maintenant , en France et en Algerie , il s’en éditent quelques uns…bon la plupart font « doublons » mais bon ! tant pis !
      bien sur que je suis interessé par tout ce que tu peux nous procurer comme doc par Internet !
      mais pourquoi les mettre seulement sur « fessebouc » ?
      tu n’as pas un site , un blog ailleurs sans passer par ce truc ?
      Merci de me faire rever
      je te salue cordialement
      jean
      jeanernest.garcia@wanadoo.fr

  72. messabih houari . merci bcp pour les photos de la veille d oran j ai a grander a la rue de charras avec zegrane a lah yahraa j etai scout a l époque a avec adj mialini et son frere et faraji hamani quan j etai tous petits j habité a la rue berçolone a la marine en 1957 en 62 en demineger a sidi el houari vraiment j ai un souvenir de mon quartier merci bcp les photos
    houari messabih.

  73. AZIZ31

    Merci pour les belles photos. Vous savez, chaque individu a le droit d’etre nostalgique par rapport aux endroits dans lesquels il est né ou y a vecu. On ne peut pas le priver de ce sentiment sacré. Seulement sur le plan historique ce qui a été fait est fait. Pour le présent, vivons sans haine, vivons en aimant et en respectant notre prochain. Regardons ce qui nous a unit sur ce site: c’est la belle ville Oran, alors respectons nous au moins par nostalgie a cette belle, généreuse et accueillante ville ! Mes amis (es) la spécifité d’Oran c’est qu’elle aime tous ses enfants quelle que soit leur race, leur couleur, leur tendance religieuse ou politique, elle est tres ouverte et tolérente. C’est a Oran que j’ai appris a respecter l’autre avec ses différences, a l’École Mouloud Feraoun a Maraval des mon jeune age.
    Un ancien habitant de l’avenue du Parc a Maraval, de la rue Marcel St Germain ( coin pharmacie) a Choupot, et qui est agé de 57 ans.
    A la prochaine SAHBI (mon ami en oranais).

  74. Mourad TANDJAOUI :
    Votre commentaire est en attente de modération
    Si vous n’avez toujours pas trouvé la photo que vous cherchez (construction du front de mer), je pourrais vous en envoyer une si vous me communiquez votre adresse email. La mienne est mtandjaoui@yahoo.com. Cordialement. Mourad.

    Aziz31 :
    AZIZ31
    Merci pour les belles photos. Vous savez, chaque individu a le droit d’etre nostalgique par rapport aux endroits dans lesquels il est né ou y a vecu. On ne peut pas le priver de ce sentiment sacré. Seulement sur le plan historique ce qui a été fait est fait. Pour le présent, vivons sans haine, vivons en aimant et en respectant notre prochain. Regardons ce qui nous a unit sur ce site: c’est la belle ville Oran, alors respectons nous au moins par nostalgie a cette belle, généreuse et accueillante ville ! Mes amis (es) la spécifité d’Oran c’est qu’elle aime tous ses enfants quelle que soit leur race, leur couleur, leur tendance religieuse ou politique, elle est tres ouverte et tolérente. C’est a Oran que j’ai appris a respecter l’autre avec ses différences, a l’École Mouloud Feraoun a Maraval des mon jeune age.
    Un ancien habitant de l’avenue du Parc a Maraval, de la rue Marcel St Germain ( coin pharmacie) a Choupot, et qui est agé de 57 ans.
    A la prochaine SAHBI (mon ami en oranais).

    Aziz31 :
    AZIZ31
    Merci pour les belles photos. Vous savez, chaque individu a le droit d’etre nostalgique par rapport aux endroits dans lesquels il est né ou y a vecu. On ne peut pas le priver de ce sentiment sacré. Seulement sur le plan historique ce qui a été fait est fait. Pour le présent, vivons sans haine, vivons en aimant et en respectant notre prochain. Regardons ce qui nous a unit sur ce site: c’est la belle ville Oran, alors respectons nous au moins par nostalgie a cette belle, généreuse et accueillante ville ! Mes amis (es) la spécifité d’Oran c’est qu’elle aime tous ses enfants quelle que soit leur race, leur couleur, leur tendance religieuse ou politique, elle est tres ouverte et tolérente. C’est a Oran que j’ai appris a respecter l’autre avec ses différences, a l’École Mouloud Feraoun a Maraval des mon jeune age.
    Un ancien habitant de l’avenue du Parc a Maraval, de la rue Marcel St Germain ( coin pharmacie) a Choupot, et qui est agé de 57 ans.
    A la prochaine SAHBI (mon ami en oranais).

  75. La nostalgie du vieil Oran vous ronge, vous voulez tout savoir sur son histoire mouvementée, son patrimoine matériel et ……immatériel, ses personnages légendaires, télécharger des articles, ouvrages et vieilles photos postées. Ensemble militons pour la faire renaître de ses cendres.
    Adresses sur Facebook :
    - Forum Culturel Wahr Ifry Nost

  76. Je suis à la recherche d’amples informations sur l’histoire d’Oran (andalouse- hispanique -ottoman et espagnol) . Je possede des vieilles photos et plans cartographiques de la vieille ville.

  77. oranais :
    ici pieds noirs le grand bastion les atelies si je me rappelle il y avait une menuiserie et vernisseur il y a meme une source et tout au fond une voiture de marque aronde abondonnée le 1ere etage a gauge j’habitais il y avais un long balcon collectif meme il y avait 1 sur la partie droite

  78. SALUT A TOUS LES ORANAIS D’AVANT1962
    J’AI HABITAIS 10 RUE DE SAIDA DANS LES ESCALIERS QUI COMMENCAIT DEPUIS LA RUE DES JARDINS JUSQUE AU BAS QUARTIER VERS LA PLACE KLEBERT DANS LES ANNEES 1954 A1962 MON PERE AVAIT UN ATELIER DE CONFECTION POUR HOMMES ESC QUE VOUS AVEZ DES PHOTOS DE CETTE RUE/MA SCOLARITEE ETAIT A L’ECOLE DE L’ANCIEN MUSEE,ET ENSUITE A SEDIMENT,ECOLE SECONDAIRE ,J’AIE RECONNUE CES ECOLES DANS LES PHOTOS DE CE REPORTAGE C’EST TRES EMOUVANT CE PASSE DE MON ENFANCE, MES VOISINS ETAIS LA FAMILLE RIPPOL ,,BERNADETTE RIPPOLL ETAIT MA BONNE COPINE,,OU EST ELLE PASSE..LEE VOISINS DE LA MUNUISERIE BENSOUSSAN ,,LES VOISINS MUSULMANS QUI AVAIS UN FOUR BANAL DANS LA RUE DE LA REVOLUTION J’AI RECONNUE PRESQUE TOUTES LES RUES DU BAS QUARTIER,ET DU CENTRE VILLE MAIS POURQUOI TOUT EST CASSER,DELABRES,NEGLIGER,APRES 50ANS PERSONNE NE PEUX RIEN FAIRE POUR SAUVER LE PASSE DE CETTE VILLE .POURQUOI.?pour moi c’etait la plus belle ville du monde

  79. c’est une très agréable initiative de la part d’un enfant du quartier et qui de sur coi est devenu parmi les fleurons de l’intelligentsia oranaise! Les documents photos et autres nous rappellent combien était beau ce quartier de notre enfance,et nous interpellent en même temps pour nous constituer en société civile dans un cadre légal pour essayer de faire maintenir en état ce qui reste encore debout comme pans immobiliers qui enrichissent nous souvenirs.A ce sujet,d’anciens enfants du quartier, dont les parents étaient propriétaires, ont décidé de se regrouper en association afin de faire restaurer par l’Etat leurs vieilles bâtisses dans le cadre du patrimoine,au même titre que les immeubles du centre-ville! Alors,vu sa notoriété;je demande solenNellement au docteur Haj Meliani de nous rejoindre pour cette noble cause: m erci!

  80. Une très bonne initiative enfin. Je suis natif de la ville nouvelle et tout ce qui touche au bien de toute Oran m’enchante car cela donne de l’espoir de revoir un jour toute Oran telle qu’elle était jadis. Vous n’avez pas mentionné les coordonnées de cette association.Beaucoup de gens seraient intéressés de s’y joindre.

  81. Salam Aleikoum à tous les intervenants de ce blog . Tout d’abord je remercie Monsieur Miliani pour toutes les photos de mon quartier natal de la Marine ( Sidi Lahouari maintenant) . En effet je suis né rue de Narbonne ( voisin de mon ami Senouci) . Contrairement à Aziz et le confirmer à Selma ,la rue n’est pas située dans le quartier des Juifs ( centre ville ),mais au dessus de la place de la Perle dans le bas quartier.Elle fait l’angle avec la rue Duvivier où il y avait une boulangerie tenue par Madame Bob , et par un couple d’Espagnols par la suite.Elle y était toujours en 2007 lors de mon séjour , tout comme le hammam dans lequel j’y allais souvent . Plus bas en descendant vers la place ,se trouvait à droite la rue Charras qui montait en escaliers et où habitait un dénommé Lopéo et à gauche la rue Marengo pour aller au marché couvert Honschott . Au dessus de ma rue (qui formait un impasse) c’était la rue Tagliamento qui menait au Petit Santon et la route pour aller aux quartier des Planteurs et Santa Cruz . Je vois beaucoup de personnes ayant vécu dans mon quartier , et je pense que parmi eux ils y a certains qui ont du fréquenter l’école Paul Doumer dans les années 1955 ? Marnaf !!! Bonne Année et meilleurs voeux à vous tous , et bonne journée . Merci Monsieur Miliani . A salam

    • Bonjour SALMERON
      je m’appelle Jeannot garcia j’habitais au 8 de la rue Tagliamento
      es tu parent des salmerons qui habitaient au 7 de la rue Tagliamento ?
      cordialement
      jean
      jeanernest.garcia@wanadoo;fr

      • pourquoi les pieds noirs ont soutenu l´organisation criminelle OAS, comme les quartiers pauvres de la marine et saint pierre…ect. a oran, les représentants OAS oranie, tendance Lagaillarde, était dirigée avant le putsch de 1961 (quarteron de généraux) par trois hommes ; Tassou Georgopoulus, gérant du wisky a gogo, Pancho Gonzalés garagiste fasciste convaincu et décidé, et Robert Tabarot un ancien boxeur a oran ou sa gloire passé lui valait de taper l´anisette a bars ouverts. pancho resté le maître des groupes fascistes. le sang de pancho n´avait fait qu´un tour ca bardait a oran et sans lui ca ne pouvait pas durer. il avait alors contact le fils du gros industriel en quincaillerie Jean-Marie Micheletti, qui lui avait fourni des explosifs, de l´argent et le concours… de son pére! c´était le coup de genie. pancho, rejoint par Tassou et Tabarot, amena au mouvement criminel la clientéle populaire du quartier de la marine et saint pierre, les plus pauvres, les plus durs, et Micheletti fit jouer ses relations mondaines et l´affaire. l´association criminelle allait faire merveille. quand Jouhaud arriva d´Alger, le duo Pancho Micheletti avait déjá rallié le mouvement des médecins assassins en la personne du Dr Roméo l´odieux criminel, celui des industriels avec deux recrues de choix. Brun, secrétaire général du patronat francais d´oran, et un industriel en métallurgie. Maurice Ducrocq de gambetta, (hai sediqia) le seul partisan du général terroriste (le mandarin) salan au sein de l´organisation terroriste criminelle d´oran.

      • les médecins dont le criminel Dr Roméo, pédiatre trés connu a oran, avaient fait exploser les premiéres plastics oranais. le fils Micheletti fut chargé du renseignement et Pancho Gonzalés de l´action criminelle, Ali et Baba leurs pseudonymes formeront un couple criminel redoutable et redouté. les criminels Brun et le Dr Roméo des noms a la Pagniol furent chargés des finances et la restructuration des masses. ils ajoutaient par leur position sociale a la respectabilité de cet odieux état-major de l´OAS. un général a cinq étoiles, un industriel, un dirigeant du patronat francais, un pédiatre célébre (le groupe le tristement célébre), tout cela sonnait bien. il y avait que l´assassin Pancho qui fasse peuple… et puis c´était le peuple pieds noirs qu´il fallait entraîner dans la bagarre.. le plus grand hold-up de tous les temps. l´organisation terroriste l´OAS. avait emporté tout l´argent liquide de la banque d´Algerie, boulevard Gallieni (la soummam) 2 milliards 200 millions ! pour plus précis, disons que les employés complices de la banque remirent a leurs amis de l´OAS la totalité du contenu des coffres !

      • Bonjour Jeannot , pour répondre à ta question ; je n’ai aucun lien de parenté avec tes ex- voisins SALMERON de la rue Tagliamento . Si je me souviens bien nous nous étions vu furtivement à Nimes en octobre . Amicalement – Roger

    • bonsoir Salmeron
      je suis une fille LOPEO mais moi je suis née dans les bouches du rhône je pense que vous devez parler du cousin de papa Ange dit gilou LOPEO, si vous pouvez m’en dire plus car en plus de ca je fais de la généalogie et je recherche tout ce qui est de ma famille ( si c’est bien d’ange lopeo que vous parlez bien qu’on ne se voit plus que rarement on se fréquente quand même) ne serait ce qu’une fois par an a nîmes

  82. Les oranais n’ont pas pu prendre en main leur ville bien aimé parce qu’ils y ont été empêchés par l’exode rural depuis 1962. C’est tout
    un amalgame d’arabes des douars et villages d’Algérie qui dirigent
    Oran et qui de surcroît aujourd’hui se font passer pour de vrais oranais.
    Ils ne réussiront jamais à restituer à Oran son âme car celle-ci est
    en exil depuis 1962 .

    • Pour le moment, c’est saxo qui n’a pas d’âme. Il faut lui rappeler que l’exode rural n’a pas été fait en 1962, mais durant la décennie noire, où seuls les Algériens étaient confrontés au terrorisme, soutenu par les pays occidentaux.

      • melle Laïdia vous avez dit « nous traversions la promenade de l’étang pour aller à la sepso » j’ai fait le même trajet avec notre professeur de sport melle Chafi ce sont des moments inoubliables, d’autres se souviennent peut-être, mes camarades les demoiselles miliani, afane, youssef et d’autres, c’était les années soixante

      • Melle Laïdia, je ne sais pas encore si vous allez me lire, mais je voulais vous dire que cette Promenade de L’Etang abrite deux souvenirs important pour moi ( la Porte du Caravansérail qui a l’origine se trouvait a la rue du Cirque (rue qui se trouve a l’angle du boulevard du 2eme Zouave et du boulevard de l’Industrie) en face de l’immeuble qui m’a vu naitre et ensuite ce qui est le plus important pour moi les doux baisers échangés dans les bosquets

  83. Merci pour toutes ces belles photos et cartes postales – je suis native d,oran. je suis née à Lamur rue de bouguendoura mais j ai grandi en ville nouvelle sidi blel et j ai fini par habiter au bd joffre maintenant bd maata. j ai fais mes études à Sediman Larbi Ben Mhidi comme collège j ai la nostalgie de ce quartier à travers ces photos j ai reconnu mon école . quand je passe par sidi lahouari j ai les larmes aux yeux je revis toute cette belle époque ou nous descendions soit par el aagbat zabek ou par la rue de phillip nous allons à la piscine municipal ou bien à la salle Marcel Cerdan pour faire la gim et nous trqversions la promenade de l etang pour aller soit à la sepso soit à l oranaise pour faire du sport on était des fervents du sport » C était la belle époque. je vous dis merci et bonne continuation.

  84. MANKOUR Mohammed :C’est trop de votre part Rac.A chacune de vos interventions, vous ne voyez que le mauvais côté des choses(les internautes peuvent toujours les consulter). Laissez moi vous dire que cette ‘noirceur’ est dans votre coeur comme un filtre. N’oubliez pas que tout ce qu’il avait de beau à Oran, ce n’était que pour vous, les européens. Vous avez des photos pour comparer vos quartiers et ceux des indigenes.Moi, je suis né en 1953 à la rue général Bourbaki en ville nouvelle, village nègre pour vous. C’est vrai,que la ville a perdu beaucoup de sa beauté et sa splendeur; mais il ne faut pas incriminer les gens simples et les qualifier de mauvais citoyens. Les seuls responsables c’est les autorités qui ne font pas leur travail comme il se doit..Je dis merci beaucoup pour ces photos. j’aurais souhaité voir des photos de la ville nouvelle:Tahtaha, sidi blel… contacter les anciens de l’école Pasteur et aussi les résidents du preventorium de Misserguine en 1961. Merci encore une fois.

    PINTO :Votre commentaire est en attente de modération
    Salut Touati,Mon père est né rue Charras en 1908 et je recherche des photos de cette rue datant des années 1940-1950

  85. PINTO :Votre commentaire est en attente de modération

    MANKOUR Mohammed :C’est trop de votre part Rac.A chacune de vos interventions, vous ne voyez que le mauvais côté des choses(les internautes peuvent toujours les consulter). Laissez moi vous dire que cette ‘noirceur’ est dans votre coeur comme un filtre. N’oubliez pas que tout ce qu’il avait de beau à Oran, ce n’était que pour vous, les européens. Vous avez des photos pour comparer vos quartiers et ceux des indigenes.Moi, je suis né en 1953 à la rue général Bourbaki en ville nouvelle, village nègre pour vous. C’est vrai,que la ville a perdu beaucoup de sa beauté et sa splendeur; mais il ne faut pas incriminer les gens simples et les qualifier de mauvais citoyens. Les seuls responsables c’est les autorités qui ne font pas leur travail comme il se doit..Je dis merci beaucoup pour ces photos. j’aurais souhaité voir des photos de la ville nouvelle:Tahtaha, sidi blel… contacter les anciens de l’école Pasteur et aussi les résidents du preventorium de Misserguine en 1961. Merci encore une fois.

    PINTO :Votre commentaire est en attente de modérationSalut Touati,Mon père est né rue Charras en 1908 et je recherche des photos de cette rue datant des années 1940-1950

    PINTO :Votre commentaire est en attente de modération

    MANKOUR Mohammed :C’est trop de votre part Rac.A chacune de vos interventions, vous ne voyez que le mauvais côté des choses(les internautes peuvent toujours les consulter). Laissez moi vous dire que cette ‘noirceur’ est dans votre coeur comme un filtre. N’oubliez pas que tout ce qu’il avait de beau à Oran, ce n’était que pour vous, les européens. Vous avez des photos pour comparer vos quartiers et ceux des indigenes.Moi, je suis né en 1953 à la rue général Bourbaki en ville nouvelle, village nègre pour vous. C’est vrai,que la ville a perdu beaucoup de sa beauté et sa splendeur; mais il ne faut pas incriminer les gens simples et les qualifier de mauvais citoyens. Les seuls responsables c’est les autorités qui ne font pas leur travail comme il se doit..Je dis merci beaucoup pour ces photos. j’aurais souhaité voir des photos de la ville nouvelle:Tahtaha, sidi blel… contacter les anciens de l’école Pasteur et aussi les résidents du preventorium de Misserguine en 1961. Merci encore une fois.

    PINTO :Votre commentaire est en attente de modérationSalut Touati,Mon père est né rue Charras en 1908 et je recherche des photos de cette rue datant des années 1940-1950

    • Bonjour BELEN Jules , je vois que mon nom dans un de mes commentaires plus haut dans ce blog , ne t’a pas surpris . Çà fait bien plus de 50 ans que nous nous connaissons , puisque nos Familles avaient habité au 11 Rue de Narbonne . Alors pour plus de détails , si tu veux , voilà mon adresse E Mail : salmeronroger@hotmail.fr . Amicalement et peut être à bientôt – Roger

  86. En réponse à Garcia Jean

    Bonsoir Jean

    Tout d’abord, ma réponse que tu trouves brutale, était destinée exclusivement à ce RAC, comme son pseudo l’indique, il ne fait que
    « racler », mon pays en général et ma ville Oran en particulier. Comme on dit, c’est la réponse du berger à la bergère.
    Je n’avais aucune intention de semer la discorde, mon éducation, mes principes et ma religion me l’interdissent. Le seul semeur de discorde, c’est bien ce RAC qui provoque. A chaque intervention, il veut nous faire « regretter» la révolution algérienne, où le sang des deux côtés à coulé.
    Mon cher Jean, veux-tu bien me montrer où j’ai écris que la France est méchante. L’Algérie est algérienne depuis 1962, la France est restée française, je ne comprends pas où veux-tu en venir. Quel pays n’a pas des problèmes ? Donc Cher Jean, il faut laisser la politique aux politiciens, ils sont payés pour.
    Aussi, je dois te rappeler que je ne suis pas contre la France, grand et beau pays où j’ai de nombreux amis, surtout pieds-noirs que je reçois très souvent chez moi, et de proches, mais je suis contre la France coloniale qui a fait tant de mal.
    Tu parles de tortionnaires, je crois que tu fais allusion aux sinistres Paul Aussaresses, Salan…Ma tante a été torturée et violée, mon père a été assassinée par l’OAS… et pourtant je ne suis pas contre la France, ni contre les Français. Mon fils ainé est marié à une française et j’ai de beaux petits enfants…algéro-français.
    Pour les chiffres dont tu parles, je déteste le comptage des morts, mais ce qui est sur, beaucoup de sang à coulé…des deux côtés évidemment. Vous tu dois savoir que les PN n’étaient pas tous des colons qui faisaient suer le burnous, la majorité vivaient près des
    « indigènes », mais ne se mélangeaient pas à eux, pour moi, ceux qui ont créé le drame, c’est tout simplement les politiciens qui ne voulaient à aucun prix à ce que les « indigènes » soient leurs égaux. Au faite, as-tu entendu parler qu’un peuple heureux s’est soulevé ?
    Ce que tu dis, pour l’histoire, tu ne m’apprends rien, mais il faut revenir en arrière et parler des spoliations terriennes qui avaient été faites par divers moyens « légaux ».
    Mon cher Jean, la France n’a pas créé l’Algérie, l’Algérie a toujours existé, avant 1830, la France avait son consul, des pactes existaient avec diverses nations, comme les États-Unis, ce que tu dis dits, c’est tout simplement la version officielle de la France coloniale, qui se propage actuellement à travers les cercle algérianistes et leurs satellites, c’est à dire des mensonges comme celui de « Nos ancêtres c’est les Gaulois ». La colonisation était tout simplement l’exploitation de l’homme par l’homme.
    Que vois-tu de l’état actuel de l’Algérie ? Elle est souveraine et elle se construit. Pourrez-tu nous faire rappeler combien de temps, la France est devenue ce qu’elle est !
    Tu dis que tu as été chassé de ton pays natal, seul l’OAS l’a fait avec sa politique de la terre brulée avec le slogan, «la valise ou le cercueil». Certains PN sont restés, et ceux qui sont partis le regrettent.
    Pour ta question, l’Algérie qu’a-t-elle faite durant 50 ? Et la France qu’a-t-elle faite durant 130 ans ? Je dois te rappeler qu’en 1962, 99% d’Algériens étaient analphabètes, actuellement nous avons nos médecins, nos pilotes, nos ingénieurs, nos techniciens… Cesse, s’il te plait de jouer aux partisans de la positivité de la colonisation de la France en Afrique, musique et chansons des nostalgiques de l’Algérie de papa qu’on connait déjà.
    Amitiés !

    • de Gaulle leur fait payer dans le sang, leur opposition a sa politique et leur soutien a l´organisation terroriste criminelle OAS.

    • Réponse à AZIZ
      Bonjour Aziz
      tu m’excuseras de n’avoir pas répondu rapidement , c’est que j’étais absent ! et franchement , je ne pense pas aller voir spontanement s’il y a des réponses pour moi sur ce forum , manque de pratique !
      dommage que tu ne précises pas ton mail à la fin de tes interventions
      j’aurais pu répondre point par point et … »en privé » à chacun de tes arguments ! sans ennuyer ceux qui nous lisent ici , certains sont jeunes ou très jeunes et veulent sans doute, bien plus qu’un échange d’arguments contradictoires sur les évènements passés et douloureux , des nouvelles du pays et des échanges amicaux sur la ville, le quartier !
      peut etre une ou deux précisions quand meme sur ce que tu écris ? à savoir que notre argumentation n’est pas forcement que vérité ! et celle des autres que de la propogande ! ça ça s’appelle tout simplement du rejet , voire du mépris !
      la « vérité » des faits est peut etre ou sans doute entre les deux !
      autre point qui me parait important et que tu perçois peut etre pas très justement , c’est d’attribuer la fuite massive des europeens d’Algerie aux seules exactions de l’OAS , qui n’ont duré que quelques mois ( meme si mon cher Aziz tu en as souffert durement , et je suis sensible à ta douleur , crois moi !
      que cet affrontement OAS/FLN/ARMEE FRANCAISE /BARBOUZES ait semé davantage de perturbations entre les communautés à partir de ce faux cessez le feu d’ Evian… je te l’accorde ! car c’est incontestable helas ! c’est l’Histoire !
      mais la véritable raison du départ massif des europeens , c’est la peur ! la peur et l’incertitude après huit ans de guerre et de terrorisme !
      et pour ce qui concerne ma famille , sans biens et sans horizons …ce n’est pas l’OAS qui n’existait plus depuis belle lurette à Oran , mais le massacre de centaines d’europeens lors du sinistre 5 juillet 1962 à Oran , et ça ce n’est pas du baratin , ce jour là j’y étais ! et je suis passé au travers , comme on dit par miracle ! j’en tremble encore
      c’est ce qui a conduit des milliers d’oranais , terrorisés à fuir leur terre natale par n’importe quels moyens !
      comme c’est ma propre histoire , je peux en parler mieux que quiconque ne l’a pas vécue !
      ma famille comme beaucoup d’autres , qui n’avait que l’inconnu comme perspective , ont voulu tenter de rester dans leur pays après l’Indépendance , faire confiance malgré ces huit années difficiles !
      helas après ce 5 juillet l’espérance a été définitivement brisée , et la peur a triomphé ! j’ai fui Oran avec ma famille le 6 aout 1962 !
      j’ai tellement de chose à raconter que je passerai des journées à écrire …
      bon j’arrète là ! tu vois je voulais etre bref sur deux petits points et j’ai fait déjà long !
      je vais te souhaiter une bonne journée
      j’ai été heureux de dialoguer avec toi
      je te salue Amicalement
      jean
      jeanernest.garcia@wanadoo.fr

  87. Saxo, arrêtez de saxonner, Oran devient de plus en plus belle, beaucoup de choses ont été réalisées. Je crois que vous devez faire une mise à jour de votre cervelle.

    >Les oranais n’ont pas pu prendre en main leur ville bien aimé parce qu’ils y ont été empêchés par l’exode rural depuis 1962. C’est tout
    un amalgame d’arabes des douars et villages d’Algérie qui dirigent
    Oran et qui de surcroît aujourd’hui se font passer pour de vrais oranais.
    Ils ne réussiront jamais à restituer à Oran son âme car celle-ci est
    en exil depuis 1962 .

  88. quelque algeriens ont commis un crime contre la ville de oran apres 1962 avec le grand silence des autotite local en deteruisant les emmeubles en changent les facades des maisons et magazins oran etait comme une ville europenne mais le manque de civisme a detruit cette ville …les grands cafeteria en devenu des boutiques les restauran devenu des depots les maisons maitre devenu des villa a 5 etages …

  89. Bonjour à tous
    Merci pour ses belles photos de nostalgie ,moi aussi je suis né et grandi à la rue de Wagrame et rue Leoben
    mais il manque des photos de notre belle rue l époque ,malheureusement tout est en ruine

  90. En réponse à Jean Garcia

    Bonjour mon cher Jean

    Tout d’abord, ce qui est sur, c’est que nous somme entièrement d’accord que des deux côtés, il y a mort et consternation. Nous pouvons parler des heures, écrire des pages, mais nous revenons toujours au même point de départ, tellement le sujet est long, complexe et…dramatique, c’est ce qu’on appelle mécaniquement parlant le « circuit fermé ».
    Évidemment dans tous échanges, il y a des contradictions, et quand il y a contradiction, il y a liberté de pensée et d’expression. Je pense aussi que la propagande se fait actuellement en France par certains cercles dits « algérianistes », dont les membres n’ont pas encore digérés l’indépendance de l’Algérie, qui suivent leurs aïeux qui ont refusés que les « indigènes » comme nous étions appelés, soient leurs égaux, d’où le déclenchement de la révolution algérienne.
    Ce que vous appelez la propagande algérienne, c’est tout simplement un travail de mémoire qu’entretient l’Etat algérien à travers leurs associations et autres.
    Mon cher Jean, l’OAS, en un laps de temps a assassiné plus de 2 000 personnes en Algérie, et France à fait plus d’une centaine de morts et plus de 390 blessés, dont la petite Delphine Renard, lors de l’attentat ayant ciblé André Malraux, alors ministre de la Culture.
    Tu parles de faux « Accord d’Evian », moi je dirai qu’il était vrai, puisque c’est grâce à cet accord que l’effusion de sang à cessé après 8 ans de guerre que la France coloniale a entretenu et mis tous les moyens (logistique, financier et humain). Pour moi des morts pour rien !

    Je persiste et je signe, c’est l’OAS qui avec sa politique de la terre brulée et son slogan, « la valise ou le cercueil » a fait fuir les PN de leur natale. Je te cite le sinistre Susini, grand chef OAS : «Rendre l’Algérie aux musulmans telle qu’elle était en 1830 quand les Français s’y sont installés. »

    Pour le massacre du 5 juillet 1962 à Oran, je ne dément pas du tout, mais tu as « omis » d’ajouter que c’est justement suite aux provocations et assassinats de l’OAS, que ce drame à commencé. Pourrais-tu me parler des massacres de l’OAS à l’encontre de mes concitoyens ? Je pourrais t’en parler et te faire une liste macabre. Donc je te l’avais dit, le sang à coulé des deux côtés, et la liste des « indigènes » est bien plus longue. Laissons les morts des deux côtés se reposer s’il vous plait.

    Heureux de te lire et bonne journée mon cher Jean.

    • @ azziz, ya akhi. en algerie, n´étaient citoyens francais que les juifs et les européens (espagnols,portugais,italiens,maltais… ect) (les algeriens étrangers dans leur propre pays avec le code d´indigénat de la honte et la loi d´exeption) les européens s´agippaient a leurs priviléges. les européens ne souhaitaient aucune solution, un ministre nostaligique de l´algerie francaise de PAPA sera choqué d´entendre le général de Gaulle dire des européens pieds-noirs je les connais ceux-la,ils ne sont pas intéressants? vive l´algerie algerienne libre.

    • le 5 juillet 1962, au cours de la matinée, les algeriens se rendit des quartiers lamur,ville-nouvelle,victor-hugo, medioni…ect dans le centre ville dansants, brandissant les drapeaux vert blanc seignant l´étoile et le croissant rouge, tandis que les femmes lancaient des you-you (zgharitt) qui expriment la joie aussi bien qu´ils animent nos glorieux valeureux moudjahidine. il y avait des hommes dans ce cortége pacifique. les algeriens aiment bien parler la poudre de la fantasia. vers honze heures, quand le cortége se trouvait place d´armes, des coup de feu retentirent. c´est l´OAS nous a tiré dessus. pour les pieds-noirs de Gaulle leur a fait payer dans le sang, leur opposition a sa politique et leur soutien a l´organisation terroriste criminelle l´OAS.

      • Réponse à Abdelkader wahrani…RFA
        Bonjour Abdelkader
        j’ai déjà eu l’occasion de lire tes messages, mais aujourdhui en parcourant de nouveau ce forum , je n’ai pu m’empécher de te répondre… meme si je sais par avance que ce ne sera qu’un coup d’épée dans l’eau ! car seule comptera toujours pour toi l’opinion que tu t’es forgée ! mais tant pis , je le fais !
        il me semble que tu profites des écrits d’un certain « pied noir » ici (jeune comme toi !) pour te laisser aller et exprimer une certaine virulence contre TOUS les europeens d’Algerie ! coupables selon toi de tous les travers, de tous les défauts ! et peu importe qu’ils soient riches (une infime minorité ) ou humbles et modestes (l’écrasante majorité ) peu importe qu’il aient souffert ou non !
        d’ailleurs meme De Gaulle , ce heros, aurait dit que les PN ne sont pas interessants (personnellement je n’ai jamais lu cette connerie, mais puisque tu le dis toi , ce doit etre vrai !)
        tiens par exemple tu évoques l’OAS , organisation terroriste et criminelle … je n’ai pas appartenu à cette organisation et si ses exactions n’ont duré que quelques mois à la fin des évènements,
        je connais une autre organisation terroriste et criminelle (dont tu ne souffles mot) et qui t’es chère parait il , qui a oeuvré d’une manière sanglante , pendant huit ans , sur les populations civiles d’Algérie (toutes les populations !)
        ces égorgeurs en serie , le fameux FLN ,sont loin d’etre les heros de la Libération Nationale que vous vantez tant ! oh que non ! faudrait des bouquins (ils existent) pour tout consigner !
        rien à voir avec certains élements de l’ALN qui se sont battus comme des seigneurs contre l’armée française ! dans l’Ouarsenis par exemple !
        eux avaient un certain mérite , pas vos méchants terroristes qui éventraient les femmes enceintes, ou punaisaient les bébés contre les murs ! t’as pas vu ça ! hein , ben oui forcement mon cher camarade !
        en Algérie , il y eut beaucoup de verités et de contre vérités … mais sortir de leurs contextes des faits 50 ans après sans explications …ben c’est pas convainquant !
        et pas cette manière singulière de réécrire l’Histoire en sens unique , à cause de leçons apprises, ou simplement lues ici et là et surtout non vécues !
        les méchants untels contre les martyrs untels !ben non ! ce ,ne fut aussi simple
        ce qui m’agace particulièrement , qui me tape meme sur les nerfs meme
        c’est de lire des jeunes gens nés dans les années 50 ou plus jeunes, oser me dire le contraire que ce que j’ai vécu le 5 juillet 1962 , alors qu’ils n’en savent strictement rien ! mais parlent quand meme ….because la propagande génée des autorités de l’époque et d’aujourdhui peut etre ? qui masquent leurs saloperies ‘un jour contre la population europeenne d’Oan en évoquant des coups de feu OAS ! que c’est minable comme attitude ! quelle plaisanterie morbide : l’OAS à Oran le 5 juillet 1962 ( pourquoi faire grands dieux ? )alors que dès la mi juin , et suite aux accords OAS (Susini) / FLN cette organisation a cessé d’operer et s’est dissoute! contrairement à toi cher Abdelkader , ce jour là ! à 11h 45 exactement je me trouvais Places d’Armes quand a commencé l’hystérie destructrice et je m’en suis sort par « miracle » (j’étais avec mon ancle )
        ma famille ne pensait pas quitter sa terre natale ! c’est ce qui est arrivé ce jour qui les a décidés la mort dans l’ame,tu sais bien….
        moi aussi je crie vive l’Algérie , ville ma ville , ma terre natale !!
        mais pas vive ceux qui la confisquent depuis 50 ans !
        tout ça pour ça ? quel gachis !
        au fait qu’est ce tu fais en RFA ??? au lieu d’aider ton pays à se relever ! facile de critiquer les exilés de force que sont les PN depuis un exil volontaire en…Allemagne ! ça ! ça me tue !
        forcer les français , les plus humbles, les autres ne m’interèssent pas ! à quitter leur pays natal et leur emboiter le pas en France et en Europe , sans parler du reste… paradoxal et révoltant non ? ben oui !
        bon maintenant que j’ai pu m’exprimer , sache que je ne suis pas ton ennemi , pas du tout ! il fallait dire des choses et je les ai dites !
        c’est tout !
        je te salue Cordialement
        jean
        jeanernest.garcia@wanadoo.fr
        maintenant nous avançons dans l’age et plein

  91. GARCIA jean :
    Réponse à TOUATI , SEDIK , PINTO et BOUCIF
    bon mon message est un peu tardif , je tombe sur ce forum à l’instant !
    ça fait plaisir de découvrir au hasard d’un forum , des personnes ayant vécu ou étant nées dans les memes endroits que moi !
    je suis né en 1940 et vécu jusqu’en 1962 au 8 rue Tagliamento qui aujourdhui porte le nom d’un des fils Mouritz , notre voisin !
    la rue Tagliamento se situe juste au dessus de la rue Charras ( je pense que c’est la rue la plus haute des bas quartiers , elle longe la caserne !
    si quelqu’un souhaite des photos de la rue Charras et du coin , je les lui enverrai par Internet !
    mon mail est : jeanernest.garcia@wanadoo.fr
    je suis retourné à Oran en 1989 et 2006 ! émotions garanties !
    car s’il y a une chose dont je suis sur , c’est que je suis oranais ! j’ai meme gardé mon numéro de Département (92 dept d’Oran de l’époque de l’Algerie française .)
    en ce qui concerne la démolition des rues de la Basse Marine… quand j’ai vu ça en 1989 , j’ai cru que je revais ! très très mauvaise impression qui m’a pris aux tripes !
    bien sur je me suis renseigné !
    l’explication officielle , c’est qu’un glissement de terrain s’est produit en ces lieux ! des gens venus d’ailleurs ont continué à squatter les habitations devenus vétustes donc dangereuses pour les gens !
    pour prévenir d’éventuels accidents, la municipalité a rasé ces vieilles batisses ! ça c’est la version officielle !
    elle me parait plausible , car s’il s’était agi d’opérations immobilières …peut etre aurait on construit depuis !
    or le lieu reste un terrain vague et seule l’Ecole Emerat de la Marine a été conservée !
    plus les batiments près du port !
    heureusement , il nous reste du vieil Oran , je ne parle pas de la Calère (partie en fumée ) ou des quelques maisons en décomposition du « Jardin Welsfort  »
    il nous reste donc les ruelles de la place de la Perle, les vieilles rues du haut qui longent la caserne et les rues de l’ancienne préfecture !
    et puisque SEDIK nous promet que ce qui reste sera protégé par SIDI LAOUARI …ça me rassure !
    reste à savoir qui sera le plus fort SIDI LAOUARI ou le temps qui passe…
    je vous salue tous Amicalement
    jean

    • Bonjour,

      mon chér Mr Jean,si vous croyez a la version officielle des autorités,c’est que vraiment vous êtes naif ! je suis né en 1968 a rue basse d’orléans,vécu pour un bout de temps avec mes parents bien sur à matelot landini, rue de l’arsenal,patronage,rue Rognon,je me rappel très bien des immeubles du matelot landini,j’étais tout petit,pour vous confirmer que y’avait ni glissement ni tremblement de terre c’est les nouveaux vandales qui ont tout délaisser,je ne sais pas est ce que dans le but d’effacer tout histoire de la marine,tout simplement c’est parce que c’était le premier quartier bâtit par les français ,jalousie,ou rancune ?la preuve vous pouvez voir vous même,rue de l’arsenal,matelot landini,c’est vide maintenant ,s’ils veulent vraiment faire quelque chose ,les moyens c’est pas cela qui manquent ,bref c’est fait ex pré, effacer tout présence française,foutaise! la preuve l’église de saint louis,et d’autre édifices qui ont été délaisse.

      • Mon cher Houari,
        Personne n’est naïf, et contrairement à ce que vous dites, Il y a bien eu glissement de terrain, tous les Oranais savent qu’il y a des nappes d’eau importante sous le sol. Dernièrement une partie de la route menant vers Sidi El Houari s’est « crevassée ». Concernant les immeubles dont vous parlez, ils sont très vieux, et tombent en ruine. Allez voir les nouvelles cités qui sont construites vers les nouvelles agglomérations qui font une nouvelle ville d’Oran. Je ne vois pas de quelle jalousie des Algériens vous parlez. Cessez d’avoir le complexe du colonisé, car la présence française n’est pas effacée, la preuve, nous parlons et travaillons toujours avec la langue Molière,d’ailleurs très riche.

      • A Houari,
        Ah! mon cher Houari, il me semble que c’est vous qui me semblez naïf. Imaginez que la situation soit inversée et que les bas quartiers aient été bien entretenus et occupés. « Ils » ne vous laisseront pas tranquille.Et vous entendriez leurs commentaires semblables à: « Regardez les,ils ont voulu l’indépendance et ils habitent encore dans des gourbis ». Rappelez vous, dans les années 70, combien de sabotages ont été décelés dans les usines algériennes.On a pas droit au progrès d’après eux Il ne serait possible qu’avec leur « assistance ». Pour eux, on arrivera jamais à nous débrouiller tout seul. Salut.

      • Bonjour Houari
        je comprends ton amertume concernant les vieilles rues de la basse Marine aujourdhui disparues !
        pourquoi dis tu que je suis naifs parceque je donne une explication qui me parait plausible ?
        c’est vrai que je n’était plus là dans ces années de destruction (je ne l’ai vu qu’en 1989 )
        mais franchement en admettant que tu dises vrai , il aurait fallu un investissement gigantesque pour maintenir debout ces vieilles batisses , est ce que ça valait le coup ? etait ce possible , très difficile , avec quels moyens à l’époque ??
        je parie que les nouvelles populations oranaises qui ont occupé ces vieux endroits , etaient des gens venus de l’extérieur , peut etre des gourbis environnants ? et meme de très loin ? non je vois mal d’issues pour préserver ces vieilles rues, ces vieilles maisons …
        d’ailleurs comme je l’ai dit plus haut je crois… s’il s’éatit agi d’une opération immobilière , il y a belle lurette que des immeubles plus luxueux auraient vu le jour non ? idem pour la Calère et le Jardin Welsfort !ou il ne reste que quelques ruines avec un panorama de rève sur le port et la mer en Europe , un coin pareil aurait été investi pour construire des immeubles de luxe ! et là encore , il n’en a rien été … pour l’instant !
        ce que tu affirmes: volonté de faire disparaitre toute trace de présence française (déjà en ces lieux ce sont des traces de présence espagnole ) tous les bas quartier auraient du etre détruits , non ? ce qui n’est pas le cas !
        d’ailleurs TOUT ORAN est français ( et ce n’est pas la construction de certaines cités extérieures qui me démentira !) est ce que Oran , Alger , toutes les villes et villages d’Algerie , les ports , les aeroports, les gares, les routes, les barrages , enfin presque tout , doivent etre détruits pour effacer toute présence française ?? c’est un leurre ça !
        enfin c’est mon impression
        mais je vois que certains de tes coreligionnaires te font la gueule parceque tu oses dire des choses qui déplaisent (et j’espère qui ne sont pas avérées )
        en tout cas tu me parais un homme libre de ses opinions et c’est bien !
        je te salue cordialement
        jean
        jeanernest.garcia@wanadoo.fr

  92. je suis un nouveau sur ce forum, et comme tout ornais je m’intéresse a tout ce qui est en rapport avec la ville d’Oran ,et l’oranie .
    je lance un appel a tout ceux qui possèdent des anciennes photos d’Oran comme celles de hadji Miliani, de bien vouloir me les communiquer.

    j’habite a plateau st Michel, et je suis très ouvert a tout ceux qui veulent des renseignements sur le quartier ou d’autres quartiers.

    je suis profondément touché par les différents commentaires ,ainsi par les différents documentaires passés a la télévision, et j’imagine le déchirement qu’il y a eu par rapport aux pieds noir qu’ils étaient forcés de quitter leur terre natal , je trouve cela injuste, et je compati a leur souffrance, car moi aussi j’ai des amis pieds noir , qui sont revenus a Oran a plusieurs fois et qui restent très attachés a leur ville natale.
    mais je reproche aux politiques d’avoir semer le chaos dans notre pays .

    « la guerre c’est le massacre entre de braves gens qui ne se connaissent pas commanditée par des salauds qui se connaissent mais
    par contre eux ils se massacrent pas…  » Fernand Raynaud .

    je vous salue cordiallement

    lahouaribencherif@hotmail.fr

  93. En réponse à Jean Garcia

    Bonjour mon cher Jean

    Tout d’abord, ce qui est sur, c’est que nous somme entièrement d’accord que des deux côtés, il y a mort et consternation. Nous pouvons parler des heures, écrire des pages, mais nous revenons toujours au même point de départ, tellement le sujet est long, complexe et…dramatique, c’est ce qu’on appelle mécaniquement parlant le « circuit fermé ».

    Évidemment dans tous échanges, il y a des contradictions, et quand il y a contradiction, il y a liberté de pensée et d’expression. Je pense aussi que la propagande se fait actuellement en France par certains cercles dits « algérianistes », dont les membres n’ont pas encore digérés l’indépendance de l’Algérie, qui suivent leurs aïeux qui ont refusés que les « indigènes » comme nous étions appelés, soient leurs égaux, d’où le déclenchement de la révolution algérienne.
    Ce que vous appelez la propagande algérienne, c’est tout simplement un travail de mémoire qu’entretient l’Etat algérien à travers leurs associations et autres.

    Mon cher Jean, l’OAS, en un laps de temps a assassiné plus de 2 000 personnes en Algérie, et France à fait plus d’une centaine de morts et plus de 390 blessés, dont la petite Delphine Renard, lors de l’attentat ayant ciblé André Malraux, alors ministre de la Culture.
    Tu parles de faux « Accord d’Evian », moi je dirai qu’il était vrai, puisque c’est grâce à cet accord que l’effusion de sang à cessé après 8 ans de guerre que la France coloniale a entretenu et mis tous les moyens (logistique, financier et humain). Pour moi des morts pour rien !

    Je persiste et je signe, c’est l’OAS qui avec sa politique de la terre brulée et son slogan, « la valise ou le cercueil » a fait fuir les PN de leur natale. Je te cite le sinistre Susini, grand chef OAS : «Rendre l’Algérie aux musulmans telle qu’elle était en 1830 quand les Français s’y sont installés. »

    Pour le massacre du 5 juillet 1962 à Oran, je ne dément pas du tout, mais tu as « omis » d’ajouter que c’est justement suite aux provocations et assassinats de l’OAS, que ce drame à commencé. Pourrais-tu me parler des massacres de l’OAS à l’encontre de mes concitoyens ? Je pourrais t’en parler et te faire une liste macabre. Donc je te l’avais dit, le sang à coulé des deux côtés, et la liste des « indigènes » est bien plus longue. Laissons les morts des deux côtés se reposer s’il vous plait.

    Heureux de te lire et bonne journée mon cher Jean.

    • Bonjour AZIZ
      Pardon de n’avoir pas répondu avant , je ne viens pas souvent sur ce forum et je ne savais pas que tu m’avais écrit !
      je vois que tu veux toujours polémiquer n’est ce pas ?
      bien sur tu as raison nous pourrions écrire de part et d’autre des pages et des pages sur le sujet !
      mais je n’étais pas venu ici pour celà , mais plutot pour parler du pays et évoquer les vieux quartiers d’Oran ou nous avons laissé nos coeurs !
      hélas je vois qu’il faut toujours apporter des précisions ou des démentis à l’infini … et c’est épuisant !
      tiens par exemple , sur ces gens à qui tu sembles refuser d’etre nostalgiques de leur vie passée en Algérie !
      mais c’est normal ça ! non pas qu’ils n’aient pas « digéré » comme tu le dis élegament , l’Indépendance de l’Algérie , ce n’est meme pas ça ! ça c’est un fait depuis longtemps acquis ! et plus personne ne le discute !
      mais l’Histoire vecue , la nostalgie du pays natal … ça oui ça se discute !
      quand on est jeune , on vit sa vie , on refoule tout ça dans son ventre , mais quand on prend de l’age ça ressort de plus en plus ! surtout quand la perte fut brutale et non désirée !
      et pas de confusion hein ? je fais allusion à l’écrasante majorité des « pieds noirs » qui étaient « sans fortune » !
      les reactions que tu observes sont dues aussi au fait qu’il devient insupportable d’entendre de plus en plus des c….. de gens qui veulent imposer leurs versions des faits ( alors qu’ils n’en savent rien !) à ceux qui l’ont malheureusement vécu !
      voir ces gens s’élever en juges , ça c’est insupportable , alors les reactions sont normales et inévitables !
      surtout que certains jeunes députés algériens remettent la gomme ! leur intention me parait tellement évidente … oserais je dire qu’ils veulent du fric ??
      dans ce cas , je leur réclamerai aussi des compensations , parceque leurs ainés m’ont forcé à fuir ma terre natale alors que je n’étais responsable de rien ! ces ainés que l’ont peut retrouver tout penauds assis dans le métro parisien ou lyonnais ! au lieu d’aider à la reconstruction du pays desormais indépendant ! c’est ça la réalité cher ami Aziz !
      il semble que tu ne maitrises pas tout à fait la chronologie des évènements mon ami car tu es plus jeune que moi , ce ,n’est pas un reproche !
      sache que c’est depuis le 19 mars 1962 à l’Indépendance et au delà !c’est pendant cette courte période que se sont produites les les pires atrocités !
      alors prétendre que c’est grace aux accords d’Evian que l’effusion de sang a cessé! il n’y a plus rien à dire ! car ou tu le fais exprès ou tu ne connais pas l’affaire ! mais c’est normal , ce n’est pas en Algerie que l’on va claironner celà !
      c’est vrai quoi ! tu me forces à te le rappeler que tu fais preuve d’amesie totale ! et franchement je n’aime pas ça ! car c’est marquer du mépris à l’encontre de certaines victimes , celles que tu as sélectionnées !
      l’action de l’OAS que tu évoques sans cesse ! c’est vrai que tu l’as vécue douloureusement et je te l’ai dit , je suis avec toi dans ta douleur , fut un fénomène qui s’expliquais à cette époque, je ne peux détailler ici ce serait trop long ! c’est vrai qu’il y eu des exactions plus ou moins incontrolées , plus ou moins controlables !
      mais là ! ou j’hallucine , c’est que tu ne fais meme pas allusion aux exacrtions et crimes des égorgeurs du FLN ! pas un mot ! silence total
      à te lire on croirait que c’est l’OAS qui a déclenché la Guerre d’Algérie !
      tu sais j’ai aussi des amis qui vouent au FLN une haine féroce et tu sais pourquoi ? devine ? parceque leurs pères ont été égorgés par ce valeureux FLN qui s’attaquait plutot aux innocents sans défense ! j’aurai pu moi aussi etre du lot !
      personne ne t’a parlé de l’action du FNL en France ? ses assassinats d’algeriens « récalcitrants » , de français, de policiers ?

      personne ne t’as dit quelques mots des massacres en masses de douards entiers de « frères musulmans »

      • Suite du message pour AZIZ ( j’ai eu des problèmes pour continuer )
        je poursuis :
        oui, je voulais dire que si tu ne fais allusion qu’aux méchants europeens qui ont tué de pauvres arabes, alors , c’est inutile de continuer à discuter !
        surtout quand tu affirmes que c’est toujours l’OAS qui m’aurait fait fuir d’Oran avec ma famille , alors que les milliers d’europeens qui restaient à Oran après le 5 juillet 1962 voulaient rester chez eux ! dans leur pays et tenter de vivre dans cette Indépendance !
        ce jour là ce sont ces massacres d’europeens qui nous ont fait comprendre que tout était fini pour nous « roumis »dans ce pays!l’OAS a bon dos sur ce coup!
        les exces de l’ALN, les égorgeurs du FLN pendant 8 ans
        les tueurs del’OAS pendant quelques mois….oui! qui dit le contraire?qui nie que les musulmans furent les plus nombreux à souffrir de ce terrible engrenage ? mais si tu masques toutes les realités par ideologie ou par convenances tu te disqualifies pour évoquer convenablement l’Histoire recente algerienne dommage que tu ne précises pas ton mail à la fin de tes messages, je pourrais te renseigner sur pas mal de choses des archives existent ici ! tu estimeras aussi peut etre que tout ce qui n’émane pas du pouvoir algerien , n’est que propagande…donc inutile d’aller plus loin dans nos discussions ! et c’est dommage!
        je te salue Amicalement
        jean

    • Bonjour
      Ah! Ah ! je constate que ma réponse à AZIZ a fortement déplu aux responsables de ce forum , puisqu’elle a disparu après quelques jours ! et pourtant que contenait elle sinon des vérités sur l’affaire algérienne , sur cette guerre que nous avons vécue et subie ! pas d’insultes , pas de gros mots ! rien que des réalités , considérées bien sur comme propagande ( car tout le monde sait que la propagande ne peut venir que d’un coté , le coté français !
      ce n’était pourtant que des réalités et des faits vécues !
      seuls resteront sur ce forum ,les écrits d’AZIZ !
      je suis déçu de ce procédé ! ce n’est pas tellement honnète ! et ça démontre plein de choses !
      je suis scandalisé !! ce forum ne m’est plus crédible ! la taqyyia quoi !

      • Bon pardonnez ma reaction épidermique !
        en interrogeant le forum , j’ai constaté que ma réponse à AZIZ en deux parties avait disparu et je n’ai pas aimé !
        comment se fait il qu’en postant ma réaction , mes deux messages antérieurs soient réapparus « miraculeusement  » ?
        pourtant je vous assure que je n’ai pas révé !
        puisque j’ai interrogé le forum plusieurs fois avant de reagir !
        curieux en effet !
        en tout cas veuillez m’excuser , j’ai cru que j’étais méprisé sur ce coup !

  94. je suis native d’oran née en 1948 j’ai quitté le pays j’avais 13ans nous habitions au 5 rue duvivier mon père jouait au foot on l’appelé cabolo ainsi que mon frère jean pierre ;J’ai des souvenirs de la calère et la marine ,la rue taglamento ou ma soeur Ysabelle habité ainsi que de soucis l’épicier .J’ai été ravie de voir ces photo qui m’ont ramené au pays de mon enfance .

      • il ne s’agit pas du même cabolo mon père n’était pas gardien . Merci pour vos réponses a vous tous .

      • bonjour Martin ,j’ai lu votre message , et vous dites que votre pre tait gardien de but l’ASMO, car il se trouve que j’habite tout a cot du cercle de l’ASMO, et actuellement je suis le secrtaire gnral de l’USMO , que vous devez sans doute connaitre.voulez vous prciser la priode dont votre pre a jou l’ASMO?aussi vous parlez de la rue Taglamento ou votre soeur habitait, car il se trouve que le 27 mars dernier j’ai fait le touriste dans cette rue en prenant quelques photos pour un ami du forum, je vous envoi quelque une que je pense que cala vous fera plaisir vous votre soeur ..moi j’habite a plateau st michel at si vous avez des photos anciennes de mon quartier , je serai ravi de les avoir.amicalement. lahouari.
        Date: Sun, 31 Mar 2013 11:54:43 +0000
        To: lahouaribencherif@hotmail.fr

      • mon père n’était pas gardien il jouait a l’ASMO mais ce n’était pas le gardien de but on l’appelé aussi Paco .merci de votre réponse .

  95. Vous savez notre quartier c’est un quartier il porte le nom saint louis pour les pieds noir et sidi houari pour nous coïncidence.la mémoire vivante de notre quartier disparaisse un a un avec tout leur histoire.
    Quand je vois un monument historique comme l’ancienne préfecture on abime la une pierre historique pour installer un compteur ou une affiche c’est la mémoire de notre quartier qu’on bousille.

    • rogersalmeron38 :Bonjour Jeannot , pour répondre à ta question ; je n’ai aucun lien de parenté avec tes ex- voisins SALMERON de la rue Tagliamento . Si je me souviens bien nous nous étions vu furtivement à Nimes en octobre . Amicalement – Roger

      Salut Roger
      Merci pour ta réponse
      excuse moi de te répondre tardivement , mais je ne me rends pas souvent sur ce forum , et je découvre ton message à l’intant !
      c’est dommage que tu n’indiques pas ton mail … j’aurais pu te répondre directement
      passe une bonne journée
      Amicalement
      jean
      jeanernest.garcia@wanadoo.fr

  96. l’oas été algérien comme nous,nous mangions les mémes plats,les memes écoles primaires ,memes fétes (la fougaila)a la calére la marine,malgré nos religions différentes,nous étions des fréres,moi mes grands fréres parler mieux l’espagnol que le francais,tous le monde voulais rester en algérie c’était leurs pays,mais quand on aime un pays on tue pas ces voisins aprés le couvre feu.

  97. En réponse à Jean Garcia

    Bonsoir Jean

    D’abord, je te rappelle que c’est toi qui à commencé la polémique, et je n’ai fait que te répondre, c’est ce qu’on appelle, la réponse du berger à la bergère.

    Je te l’ai déjà dit, dès qu’on commence à parler de la guerre d’Algérie, la controverse apparait et nous pouvons écrire des pages et des pages, sans aucune avancée, car chacun veut avoir raison et garder ses positions. C’est dommage, ce noble forum parle d’Oran et non pas de « politique », mais tu me forces de te répondre encore une fois, et cela me fatigue de le faire.

    Ce qui m’attriste le plus, c’est que tu me fasses dire ce que je n’ai pas dit, à savoir refuser à d’autres d’être nostalgiques, j’appelle cela tout simplement de la désinformation de ta part.

    Eh bien oui je persiste et je signe quand je disais que certains nostalgiques de « l’Algérie française », n’ont pas digérés l’indépendance de l’Algérie, tu n’as qu’à lire les commentaires et les actions des divers cercles algérianistes et ses satellites, tu constateras que pour ces gens, la guerre d’Algérie n’est pas terminée.

    Bien entendu, tous les PN n’étaient pas les colons qui faisaient suer le burnous, mais ils étaient en général tous pro-OAS, sinistre organisation terroriste qui avait fait tant de mal des deux cotés. Il faut également reconnaitre que cette organisation, en laps de temps avait assassiné plus de 2 000 personnes, ce n’est pas une c…..

    Tu parles de certains députés algériens, as-tu oublié la « gomme » des députés français, quand ils ont votés en février 2005 la fameuse loi de « l’œuvre positive » de la colonisation ? Evidemment pour toi, ce qui est valable pour les Français, ne peut être valable pour les Algériens.

    Pour les compensations dont tu parles, je suis entièrement d’accord, mais que d’abord la France rembourse tout ce qu’elle a pris aux Algériens pendant 130 ans.

    Qui t’a poussé à partir de ta terre natale si tu n’avais rien à te reprocher ? Pourtant beaucoup sont restés. Tu veux nous faire croire au slogan de l’OAS, « la valise ou le cercueil », avec sa politique de la terre brulée consistant à pratiquer les destructions les plus importantes possibles.

    Tu parles des jeunes Algériens que tu vois dans le métro ? As-tu oubliés que leurs ainés ont participé à tous les grandes guerres pour libérer la France, et beaucoup sont morts pour la « mère patrie ». As-tu oubliés que leurs ainés ont également contribués à la construction de la France en travaillant dans les emplois les plus pénibles que les Français refusés. C’est aussi la réalité, mon cher Jean.

    Il me semble que c’est toi qui ne maitrise pas tout à fait chronologiquement les évènements, évidemment le complexe surgit pour encore sous-estimer le « petit algérien » sexagénaire que je suis.

    Les accords d’Evian ont bien mis fin à une guerre atroce que votre gouvernement d’alors avait appelé « évènements d’Algérie » et à la naissance de l’Etat algérien. Nul n’est aussi aveugle que celui qui ne veut pas voir !

    Le FLN historique, comme son nom l’indique avait pour mission de combattre pour l’indépendance de l’Algérie, après que toutes les actions légales des partis politique de l’époque n’ont rien abouties, les Algériens devaient rester pour l’éternité des « indigènes ».

    Tu me parles des égorgeurs du FLN, parle nous des assassinats, des viols, de la torture, qui ont été faits par l’armée française au nom de la France. Tu ne penses pas que c’est toi qui fais preuve d’amnésie ? Et du mépris des victimes algériennes, pourtant elles ont le même sang.

    Tu dis que le « phénomène » OAS s’expliquait à cette époque, donc tu sembles approuver les assassinats de cette organisation, qui frappait aussi des innocents (femmes de ménage, simples ouvriers, cireurs…).Je n’ai pas besoin de détails mon cher Jean, ces « détails » je l’ai déjà ressenti au plus profond de moi-même.

    Evidemment, ce n’est pas l’OAS qui avait déclenché la guerre, mais elle avait prolongé et même tenté de renverser la république française d’alors.

    Contrairement a ce que tu dis, le FLN à déplacé la guerre sur le sol français pour se faire entendre, et toi personne t’a parlé des camps de concentration où étaient détenus les Algériens qui étaient traités ou plutôt maltraités, pire qu’une bête. Personne ne t’a parlé des assassinats d’Algériens dans les commissariats de police et de gendarmerie ? Personne ne t’a parlé des massacres des habitants de douars et des villages entiers rasés par la soldatesque coloniale ?

    Bien à toi Jean !

    • Bonjour AZIZ
      aujourdhui , je parcours le forum et je constate que tu m’as répondu !je t’en remercie
      donc courtoisie pour courtoisie ( et non réponse du berger à la bergère… ce doit etre moi « la bergère  » ) je te réponds à mon tour !
      Non non! pas du tout mon cher Aziz , ce n’est pas moi qui ai commencé! moi, je t’ai interpellé c’est vrai ,suite à ce que tu disais à un certain « RAC » !
      je te reprochais ta virulence en réponse ! c’est tout et c’est ça la réalité !
      d’ailleurs j’ai écrit à plusieurs personnes ici, et mes écrits avaient un autre ton !
      je n’ai répliqué , un peu fermement, peut etre , qu’à deux personnes (dont toi !) qui veulent absolument que leurs versions de certains faits , soient les seules valables et concevables !
      j’ai réagi par exemple à propos des « nostalgiques de l’Algérie française »
      car tout simplement des centaines de milliers de dépatriés europeens d’Algerie ,(et je ne parle pas de certains autres ) ont le droit le plus légitime qui soit , d’évoquer avec douleur ce que fut leur vie, souvent modeste , là bas … sans passer pour d’horribles fachos nostalgiques ! ça c’est pas cool !
      et pourtant c’est ce qui apparait souvent !
      c’est inoui ! un algérien exilé volontaire en Allemagne par exemple, pour convenance personnelle , a le droit lui de pleurer « son Algérie » alors qu’il lui suffit de revenir et d’y habiter…et si possible y bosser !
      et un « pied noir » n’aurait pas le droit ?? non mais…..
      bon , je constate que tu remets la gomme sur tes précedents arguments en dénaturant les miens au passage… meme en excluant (et c’est le comble !) le terrorisme FLN pendant 8 ans et beaucoup plus, sur les populations musulmanes et europeennes !
      mais non, ça ! c’est naturel sans doute et sans importance !
      comme je n’ai pas envie de jouer au ping pong avec les faits historiques… vaut mieux que j’arrète là !
      comme le souhaite Hadj Miliani, et il a raison ! ce forum gagne à etre convivial et amical !
      il l’est d’ailleurs! un ami musulman de ce forum , m’a fait l’amitié de photographier des rues de ma jeunesse et me les a envoyées par Internet !
      ça c’est sympa et je l’ai vivement remercié !
      je te souhaite une belle journée
      et te salue cordialement
      jean
      jeanernest.garcia@wanadoo.fr

  98. Bonjour à tous,
    Ce blog offre un espace d’échange sur le passé et le présent d’une ville, Oran, que nous aimons à un titre ou un autre. Les visions politiques d’événements peuvent être divergentes et nul ne peut s’autoriser d’une vérité absolue. Afin de préserver le caractère convivial et amical des rencontres et des propos, l’administrateur du site ne publiera plus de prises de positions et de polémiques à caractère politique. Nous souhaitons avant tout que les apports de chacun (informations, documents, photos) nous enrichissent tous et nous invitent davantage à la tolérance et à la compréhension.
    Très cordialement,

    Hadj Miliani

  99. Ce site devrait être celui de l’amitié et non pas celui de la rancoeur .
    Moi aussi j’aurai aimé que l’Algérie soit différente de ce quelle est aujourd’hui mais impossible de revenir en arrière .
    Certains quartiers d’Oran disparaissent peu à peu par manque d’entretien mais après tout ce n’est pas plus mal
    Il m’est arrivé de penser dernièrement que nos rues autrefois si vivantes et si animées ne devaient l’être aujourd’hui que par les fantômes du passé……….
    L’Algérie belle ou défigurée restera toujours dans mon coeur et sera toujours MON pays .

  100. A Moise Cohen. Ce que vous écrivez n’a rien à voir avec l’amitié, mais plutôt de la rancœur. Vous parlez des vieux quartiers qui « disparaissent », mais vous ne voulez pas parler des nouveaux quartiers qui apparaissent. Vous ne parlez pas de analphabétisme qui disparait à grand pas. Ce qui vous intéresse, c’est les vieux murs et pour l’aspect humain walou ! Un adage du bled:  » Ce qui veulent m’aimer, doivent le faire, même avec ma morve ».

  101. A Jean Garcia

    Nous avons tous les deux raisons et tous les deux nous avons tord, donc en respect à Hadj Meliani, j’ai pris la décision de mettre fin à nos discussions qui d’ailleurs n’auront jamais une fin. Pour  » réponse du berger à la bergère », ce synonyme n’est aucunement une insulte, mais une formule française pour qualifier un acte qui répond à un précédent semblable, Vous devez consulter le Larousse.

    NB: Évidemment qu’un algérien qui travaille et vit en Allemagne a le droit d’aimer son Algérie, comme beaucoup de Français vivent hors de France, ont le droit d’aimer leur pays. Au faite qui a dit qu’un PN n’avait pas le droit de revenir et travailler en Algérie ? (évidemment sauf pour ceux ont leurs mains tachées de sang). Vous voyez, c’est toujours vous qui détenez la « vérité »!
    Salutations !

    • Re salut ,
      Diable Aziz ! comme tu y vas quand tu t’énerves … je ne sais pas ce que tu insinues .. mais . pourquoi fais tu diversion ?
      il n’a jamais été question des français vivant hors de France , mais des centaines de milliers de français d’Algerie (sans sang sur les mains ) vivant en métropole et déchirés de leur terre natale….
      mais moi je ne prétends pas detenir toutes les vérités voyons ! je ne parle que de ce que je connais , de ce que j’ai vécu ! et pour l’Histoire de ce que j’ai étudié ! c’est tout !
      passe une bonne soirée
      jean
      jeanernest.garcia@wanadoo.fr

      • 80% des pieds-noirs ne sont pas des francais, (espagnols,portugais,maltais,suisses…ect leurs noms espagnols, calatahut, casanova, aguilar, navaro, prieto, gimenez, galera,lopez,mateo, torregrossa,…ect. avril 1962, un ministre nostalgique de l´algerie de PAPA, sera choqué d´entendre de Gaulle dire des pieds-noirs je les connais ceux-la, ils ne sont pas des francais, et ils ne sont pas itéressants (pauvre armée d´afrique!) et plus tard alors que certains s´inquiétaient de savoir si les européens d´algerie seraient protégés par l´armée francaise aprés l´indépendance : il n´en est pas question les européens n´auront qu´a se débrouiller avec le gouvernement algerien. de Gaulle leur a fait payer dans le sang, leur opposition a sa politique algerienne et leur soutien a l´organisation terroriste criminelle OAS.

  102. Salut mon Cher Aziz ( c’est amusant une de mes filles s’appelle AZIZA )
    J’ai employé le mot « rancoeur » car je trouve qu’il y trop de blogueurs qui s’empoignent en parlant du passé . Je ne dirais pas  » Lé Fêt Mèt  »
    mais il est tout de même préférable de parler de l’avenir et laisser le passé aux historiens . Je préfèrerais lire des messages d’amitiés et de tentative de retrouvailles et moi qui suis en relation permanente avec des amis ( qui habitent toujours à Oran) depuis 72 ans ( j’en ai 75 ) je trouve ridicule de ressasser encore et encore le passé .
    En plus il y a tant de sujets et de coutumes qui nous sont communes qu’il n’y a aucune raison de ne pas tous nous entendre
    Cordial Shalom

    • Shalom mon cher Cohen,
      Je m’excuse de ma réponse tardive, obligation professionnelle oblige. De mon côté je ne me suis jamais empoigné avec qui que ce soit, je ne fais que « démonter » la désinformation de certains qui tentent à faire croire que les Oranais vivaient agréablement durant la colonisation. Il faut aussi dire que certains PN ne vivaient pas dans l’opulence. Je suis entièrement d’accord avec vous quand vous dites qu’il faudrait mieux parler de l’avenir, c’est pour ça que je disais, en parlant d’Oran en particulier et de l’Algérie en général de voir de ce qui a été fait positivement, et qu’il reste encore beaucoup à faire et de ne plus parler de l’ancien quartier de la Marine où la vie était misérable.
      Pour l’amitié, je dois encore une fois vous informer que je connais beaucoup de familles PN (de toutes confessions) que je reçois chez moi durant toute l’année. Je profite de ce message pour vous inviter chez moi, vous serez le bienvenu. Quant à mon âge, je vais vers mes 46 ans. Que 2014 vous ramène bonheur, prospérité et surtout santé. Aziz

      • Ce n’est qu’aujourd’hui 28/05/2014 que je prend connaissance de ton mail et je t’en remercie .
        J’ai pour ma part gardé de TRÈS bons contacts avec mon plus vieil ami d’enfance qui vit en partie à Oran et à Sidi Bel Abbès ;Je pense un jour prochain retourner à Oran mon dernier voyage date de Juillet 1974 .
        En core une fois si tu as l’occasion de passer là où j’habitais une ou deux photos réchaufferaient mon coeur . 22 rue de Wagram aujourd’hui rue des frères Hamida .
        Mon adresse email : solyst@free.fr
        Coprdiales amitiés .
        Maurice Cohen

  103. Mon cher Jean, tout d’abord je ne me suis pas énervé, mais plutôt « énergique ». Es-tu devenu amnésique ? Je te fais un copier-coller de ce que tu as écrit:
    « c’est inoui ! un algérien exilé volontaire en Allemagne par exemple, pour convenance personnelle , a le droit lui de pleurer « son Algérie » alors qu’il lui suffit de revenir et d’y habiter…et si possible y bosser !
    et un « pied noir » n’aurait pas le droit ?? non mais…..

    Qui de nous deux fait diversion ?

    Bonne soirée Jean !

    • @ besseh. oui bessah vous avez raison, yamoghrassen ex st pierre, cinema mogador, cinema patronage, galerie barbes, rue marcel cerdan, rue de cavaignac, rue thier, rue de fondouk…ect. yamoghrassen ex st pierre centre ville. ce n´est pas Douar st pierre. moi je suis né a oran, mon pére né a oran, je suis un ancien vendeur a la criée (1956-1962) du journal l´écho d´oran je connais trés la ville d´oran. merci.

      • bonsoir, alors qu est cde que vous me dite de la cite yaghmoracene qui se trouve entre maraval et cite petit ?

      • J’aime votre message et j’ai des souvenirs des vendeurs de journaux qui m’épataient losrque j’étais enfant à Oran.
        Ils annonçaient les gros titres.

  104. hadj meliani
    tu es un gentil garçon et même quand tu étais adolescent.
    Lahouaria ma camarade de collège (Sédiman) s’appelait aussi Meliani et ses parents parlaient entre eux (comme les miens) en espagnol c’est ce qui m’a rapprochée d’elle mais je ne sais si c’est une parente à vous.
    Amitiés

  105. A Abdelkader Wahrani,
    Je suis d’accord avec vous. Il y a des gens maintenant qui pensent qu’il y a des douars a Oran. Ca ,c’est les consequences de l’exode rurale qui fait dire a certains des choses pareilles. Non seulement ils saccagent la ville mais ils se permettent des choses. Ceux la n,arriveront jamais a comprendre ce que ‘vivre dans une ville’ veut dire.

  106. @ Houari il n´existe pas de douars a oran, c´est un vocable donner par des tribus cheragas,Brahmia, zmala, douair…ect de l´exode rural. par exemple a médioni (hai el ghoualem) on dit douar cheragas. mais il n´existe pas de douar a oran ville. hadi fe silima mala3betch. akhladari enoualou marche arriére. hadi lamoda.

  107. Salam

    On ne peut pas avoir de douar dans la plus belle ville d’Algérie.
    le douar là ou il n’Ya pas de plaque de rue!!!!!!!!!!!!

    Dommage qu’elle n’est pas géré par les Oranais et le made in Algérie

      • Soyons raisonnables
        Les Oranais sont aux chômages en plus la majorités sont diplômés
        avec tous ses militaires qui font leur service national
        puis s’installent à Oran, les commerçant venu d’ailleurs on est fatigués
        j’aime que chaun reste dans sa région et gardons notre fierté algérienne mais pas s’entasser dans la région

        Moi j’ai promis à tout le monde le jour ou la karantika sera préparé et vendu par un chinois
        je quitte Wahran définitivement

  108. Bonjour et merci pour cette page que vous nous offrez. Je suis né en 49 à l’hôpital Sébastopol et après quelques jours j’ai vécu les sept prmières années de ma vis dans un hôtel tout en bas à gauche au bout de la rue Philippe.
    Par les chemins que nous réserve la vie, je suis invité à un échange culturel à oran, début juin.
    Je vous raconterai

  109. chahinez :
    salut ,moi j’ai vecu pendant deux annnées a didi el houari à l’age de trois ans,,jai habité la maison, qui était OPGI oran, aprés en a déménagé en 1966, merci pour les photls

  110. slt a toutes les oranais et orannaise et surtous mes copines de lecole de la marine .1958 a 1961 ….et surtoue toréganot marie josé ..son papa avez une boulangerie .a la rue d orlean …et si ya encore qui me connai ..cantacté moi ici …maman-300@live.fr et merci ….

  111. bien le bonjour a tous les oranais et oranaises des 4 coins du monde et de toutes nationalités et religions.Je suis de st eugene,plus precisément de la place de st eugene.je suis né en 1958.ca fait longtemps que je ne suis pas retourné,et ORAN me manque beaucoup.c est pour ca que je comprend tous les nostalgiques de ce beau pays.mes salutations les plus fraternelles a Aziz,a Moise,a Rac,a Jean et a Abdelkader Wahrani.N est il pas beau ce monde?………..

  112. nadia :Monsieur Garcia
    Mon grand père était un riche musulman qui louait des appartements aux Européens c’est Mr BELKAID hadj Mohamed (Felouh)dont la femme c’est une MOURITZ qui à travailler durement au Port et après cela dans le commerce pour nourrir sa famille. Notre famille était et restera toujours ouverte envers les autres communautés. Mon grand père était caid de la zaouia à la rue du vieux château et sa maison était ouverte à tous sans exception.
    Je comprend que vous êtes en colère, ce fut un déchirement de quitté sa patrie de la sorte, mais les oranais c’est des gens qui ont l’esprit ouvert et ils comprennent votre position.
    Sans rancune!

    • nadia :Monsieur Garcia
      Mon grand père était un riche musulman qui louait des appartements aux Européens c’est Mr BELKAID hadj Mohamed (Felouh)dont la femme c’est une MOURITZ qui à travailler durement au Port et après cela dans le commerce pour nourrir sa famille. Notre famille était et restera toujours ouverte envers les autres communautés. Mon grand père était caid de la zaouia à la rue du vieux château et sa maison était ouverte à tous sans exception.
      Je comprend que vous êtes en colère, ce fut un déchirement de quitté sa patrie de la sorte, mais les oranais c’est des gens qui ont l’esprit ouvert et ils comprennent votre position.
      Sans rancune!

  113. Bonjour Nadia
    je découvre à l’instant ton message du 8 mai 2013 !
    pardonne moi de n’avoir pas répondu plus tot , je ne vais pas souvent sur le forum et par paresse je ne lis que la fin et pourtant ton message m’a beaucoup interessé !
    ta grand mère ést une MOURITZ dis tu ? de la famille des MOURITZ de la rue Tagliamento ? celle qui possedait des taxis ?
    c’étaient d’ailleurs les plus riches de la rue les MOURITZ !
    nous étions amis , j’ai une photo ancienne du père MOURITZ (en par cette famille , et j’ai pris des photos ; le père MOURITZ était alors malade mais vivait toujours , quelle émotion de parler de nos parents , des temps anciens ..un de leur fils , le plus jeune que je connaissais le mieux , était appelé affectueusement « johnny »
    si des photos de cette famille t’interessent , écris moi
    jeanernest.garcia@wanadoo.fr
    je t’embrasse
    jean

    jeanernest.garcia@wanadoo.fr
    je ne sais pas si tu as des relations avec cette famille, mais si ces photos t’interèssent , je peux t’en envoyer par Internet si tu laisses , comme moicostume) avec mon père (en bleu de chauffe) dans notre rue !
    en 1989 quand je suis retourné à Oran , j’ai été reçu chaleureusement

  114. Suite
    pardon pour ce mélange , le texte s’est embrouillé … ou je l’ai embrouillé
    j’espère que tu en comprendras neanmoins le sens !
    bonne journée
    jean

  115. eh! oui ses photos font mal au cœur kikanet wahran et kiwalet sur tout les bas quartiers sacalera mariya sid el houari cinema familia ya hasrah hotel posada patronage c té le bon vieux temps darwak wahran et mariya walaw gourbi ghi el bouhayouf n’es pas kaidi kirak dayer hadi ghiba appelle moi feskype lemarin31
    ou fel facebook benailemarin@yahoo.fr

  116. salut

    je vous remercie pour ces photos mes stv si vous avez des photo qui concerne le cartier saint eugene je serais trés heureuse car c’est mon cartier la ou je suis née

  117. Je souhaiterais retourner à Oran, pour me recueillir sur les tombes de mes ancêtres et peut être les reconstruire, je ne saurais plus les retrouver. Ce pourrait il qu’il y ait des archives, des plans, des listes, est ce un rêve irréalisable?! J’habitais au 56 rue Adolphe cousin, au dessus d’une boulangerie dans le quartier St Pierre, j’aimerais la revoir.
    Merci du fond du coeur

    • Bonjour Simone, transmettez moi votre email et je vous mettrai en contact avec ma mère qui a déjà reçu des Oranais en pélerinage sur les lieux qu’ils ont connus. Elle se fera un plaisir de vous aider. Sabrina

  118. السلام عليكم،اخوكم بن زاير محمد الامين ابن الامين ابن بن يبقى…..( ابن سيدي غالم ) ،يلقي عليكم التحية و يشكركم على كل شيئ ، وعلى المحافظة لتراث الوهراني و تحيا الجزائر العزة .ربي يحفظك اجمعين

  119. Shalom mon cher Cohen,
    Je m’excuse de ma réponse tardive, obligation professionnelle oblige. De mon côté je ne me suis jamais empoigné avec qui que ce soit, je ne fais que « démonter » la désinformation de certains qui tentent à faire croire que les Oranais vivaient agréablement durant la colonisation. Il faut aussi dire que certains PN ne vivaient pas dans l’opulence. Je suis entièrement d’accord avec vous quand vous dites qu’il faudrait mieux parler de l’avenir, c’est pour ça que je disais, en parlant d’Oran en particulier et de l’Algérie en général de voir de ce qui a été fait positivement, et qu’il reste encore beaucoup à faire et de ne plus parler de l’ancien quartier de la Marine où la vie était misérable.
    Pour l’amitié, je dois encore une fois vous informer que je connais beaucoup de familles PN (de toutes confessions) que je reçois chez moi durant toute l’année. Je profite de ce message pour vous inviter chez moi, vous serez le bienvenu. Quant à mon âge, je vais vers mes 46 ans. Que 2014 vous ramène bonheur, prospérité et surtout santé. Aziz

  120. oran est une tres belle ville,une ville qui garde en memoire ses enfants,sa terre respire l’esperance et la joie de chaque pied qui a froler son sol,sa memoire appartient a chacun,une ville aimante!!!l’histoire ne pourra jamais lui effacer ses larmes,ni ses joies,alors un messages aux oranais (francais,arabes,espagnols…….)aimez la,comme elle vous aiment,une histoire d’amour eternelle!!!!!

  121. bonjour je suis a la recheche des eleves qui ont frequentes les ecoles paul langevin villenouvelle et magnan boulanger les annees 1955 1958 et 1959 1962 merci

  122. c’est toujours un grand bonheur de regarder ces photos car , elles me rappellent l’époque où j’ai vécu à oran , c’est que du bonheur , belle ville , une période innoubliable , merci , merci ………….

  123. Les souvenirs du BUS °3 s’en suit le lait offert par le dispensaire à la rue des puits et notre beau cinéma LUX dont un enfant de la famille propriétaire NEHARI joueur du MCO
    le bon temps

    • moi je suis né au 52 rue Boudjelal yahia et j ais grandis a Choupot pres du cinema Mondial, rue du president Fallieres la ou il y a la place de choupôt (placeta).

  124. Salam Houari
    j’ai pas la mémoire des noms de rue en arabe
    Choupot le beau quartier avec son M SIDI SENOUCI
    la bonne époque de l’équipe de foot RCO -USMO-SCMO
    les marchés de fruits et légumes frigo pour l’exportation
    le marché aux produits frais congelés pour exportation que des beaux souvenirs .

  125. vous avez la nostalgie d’Oran l’andalouse et vous voulez tout savoir sur son passé , son histoire mouvementée, son patrimoine matériel et …immatériel, ses personnages légendaires, alors inscrivez vous dans ce groupe fermé qui est le meilleur espace culturel et convivial pour les passionnés et amoureux de cette ville.
    Télécharger à votre guise tous les articles, ouvrages et vieilles photos postées. Adresses sur Facebook : Forum Culturel Wahr d’Ifry Nost

    https://www.facebook.com/groups/Wahr.Ifri.Nost.Frorum/members/

  126. Bonjour Monsieur Miliani , ayant répondu sur votre blog et transmis mon E.Mail à l’un de vos commentateur ,en l’occurence mon ancien voisin d’immeuble Monsieur Belen ayant habité comme moi rue de Narbonne et Charras et n’ayant toujours pas eu de réponse de sa part . Serait – il dans vos possibilités que je puisse avoir son adresse E.Mail afin que je puisse le contacter directement . Je vous remercie par avance . Monsieur Salmeron

  127. Salam tout le monde,
    je suis né en 1954 à l’ hopital Baudins mes parents sont de madinet el hdar ( ville nouvelle)
    je sais aussi que  » ouled miliani » sont une famille assez ancienne à sidi el Houari et je crois bien qu’ils s’occupaient de la zaouiya Allah ibarek !
    je rentre dans ce blog essentiellement pour remercier monsieur Miliani pour ces images qui ont certainement une valeur inestimable.
    Merci infiniment.
    Bonne continuation.

  128. Very interesting blog. I was working at Beni Saf Natural Gas Plant in 2007 and 2008. I visited Oran frequently. Please continue with your excellent history. Our postcard collectors will be very interested to see your blog.

  129. bonjour a tout les admirateres d’oran c’est ma premiere fois que je vous ecris je suis natif d’oran mon grand pere est né 1912 a sid houari ma grand mere 1917 a sid makhfi ville d’oran sans parlé de mes parents je suis de la famille mahieddine ex habitant du quartier ekmuhl actuellement je me sons perdu dans ma ville .vous etes ou ouled bled ?

    • je vais repondre a ta question vous etes ou ouled bled ?
      he ben les ouled el bled sont partout mais pas a Oran. ils sont dans les cimetieres, les prisons, les vilages, au sahara, dans l emmigration, et les quelques uns qui reste ils sont au Derb et sidi el Houari vivant dans des immeubles Dieu seul sait quand tout tombera sur leurs tetes, quand j ais vus Wahran WALLAH j ais pleuré, a Oran on parle plus Orannais, quand tu marche dans la rue tu entend 48 dialecte plus le français plus l espagnole, plus le chinois, plus l alemand plus l italien et le portugais, he ben oui mon frere, mais je sais porquoi, quand j ais visité quelques villes d Algerie j ais compris pourquoi Wahran est devenue la plus grande academie des langues du monde, hahahaha, mon frere dans toutes les villes d Algerie il n y a rien, vraiment rien, ils dorment a 18h.

      • En réponse à Houari   Mon cher, je suis aussi Oranais de père en fils, et je vis toujours à Oran où je suis marié où vivent également mes enfants et les enfants de mes enfants.  Je vais te dire qu’au cimetière, il n’y a pas que les ouled bled qui sont enterrés, c’est le seul endroit où le régionalisme n’existe pas. Dans les prisons, justement ceux qui y sont « hébergés » ce ne sont pas des ouled bled, tu n’as qu’a venir constater qui sont présents dans les audiences au niveau des tribunaux. Dans les villages dont tu parles, je ne vois pas la raison qu’un oranais citadin, veut devenir villageois, le contraire serait possible et pensable. Au Sahara, seuls les Oranais, comme tout Algérien peuvent être poussé à y aller dans le cadre d’un travail. Pour le Derb, un des plus vieux quartiers d’Oran, la majorité de ses ANCIENS habitants ont été relogés dans des cités neuves, ceux qui y résidents actuellement, ce sont tout simplement les familles qui ont venues d’autres localités à l’époque de la décennie noire. Pour les dialectes dont tu parles, personnellement je n’entends que l’algérien, pourrez-tu me citer exactement les 48 dialectes ? Quant au français, elle a été toujours la langue prédominante et ce depuis la colonisation, même dans les administrations. L’espagnole, moi je l’écoute qu’uniquement quand je zappe la TV hispanique. Le Chinois ne s’entend qu’au sein des chantiers de construction. Quant à la langue allemande, italienne, ou le portugais, je ne vois pas où tu as pu les entendre, peut-être qu’a travers les transits aéroportuaires que tu as probablement effectués. Tu dis que Wahran est devenue la plus grande académie du monde des langues du monde, je crois que tu voulais dire qu’Oran est devenue une ville cosmopolite. Tu dis que les Oranais dorment à 18 h00, je suis sur que tu n’as pas pris en compte le décalage horaire de là où tu vis. Tu dis qu’en Algérie il n’y a rien, je pense et je suis persuadé que tu parlais de ta cervelle. Salutations !  

      • En réponse à Houari

        Mon cher, je suis aussi Oranais de père en fils, et je vis toujours à Oran où je suis marié où vivent également mes enfants et les enfants de mes enfants.
        Je vais te dire qu’au cimetière, il n’y a pas que les ouled bled qui sont enterrés, c’est le seul endroit où le régionalisme n’existe pas.
        Dans les prisons, justement ceux qui y sont « hébergés » ce ne sont pas des ouled bled, tu n’as qu’a venir constater qui sont présents dans les audiences au niveau des tribunaux.
        Dans les villages dont tu parles, je ne vois pas la raison qu’un oranais citadin, veut devenir villageois, le contraire serait possible et pensable.
        Au Sahara, seuls les Oranais, comme tout Algérien peuvent être poussé à y aller dans le cadre d’un travail.
        Pour le Derb, un des plus vieux quartiers d’Oran, la majorité de ses ANCIENS habitants ont été relogés dans des cités neuves, ceux qui y résidents actuellement, ce sont tout simplement les familles qui ont venues d’autres localités à l’époque de la décennie noire.
        Pour les dialectes dont tu parles, personnellement je n’entends que le français et l’algérien (y compris le kabyle), pourrez-tu me citer exactement les 48 dialectes ? Quant au français, elle a été toujours la langue prédominante et ce depuis la colonisation, même dans les administrations.
        L’espagnole, moi je l’écoute qu’uniquement quand je zappe la TV hispanique. Le Chinois ne s’entend qu’au sein des chantiers de construction. Quant à la langue allemande, italienne, ou le portugais, je ne vois pas où tu as pu les entendre, peut-être qu’a travers les transits aéroportuaires que tu as probablement effectués.
        Tu dis que Wahran est devenue la plus grande académie du monde des langues du monde, je crois que tu voulais dire qu’Oran est devenue une ville cosmopolite.Tu dis que les Oranais dorment à 18 h00, je suis sur que tu n’as pas pris en compte le décalage horaire de là où tu vis. De toutes façons, l’Oranais comme tout être humain doit bien dormir, et le fait qu’il regagne son foyer de bonne heure, c’est qu’il est issu d’une famille respectable.
        Tu dis qu’en Algérie il n’y a rien, je pense et je suis persuadé que tu parlais de ta cervelle. Salutations !

  130. en reponse a Aziz.
    merçi pour m insulter et dire que j ais dis qu en Algerie il n y a rien et que les Oranais dorment a 18h, j ais dit que dans dans d autres villes ou wilaya il n y a rien je voulais dire qu il n y a pas la vie et le mouvement, magasin cafés, restaurants hotels, boites de nuit et Rai comme il y a a Oran, et je n ais pas dis qu il y a seuleument les Oranais en prison et au cimetieres, je voulais dire que la plupart des Oranais sont mort ou en prison ou en emmigration et aux vilages hors d Oran, relis bien ce que j ais ecris, j etais a Oran en eté 2013 pour travail je suis rester 3 mois et demi j ais fais beaucoup de wilaya et j ais rencontré des etrangers a Oran dans les administrations, les hotels, les restaurants, es cafés, et sur les chantiers et j ais entendus parler toutes les langues que j ais cité parce j aller dans les lieux ou peut etre toi tu vas pas parce que tout simplement ça ne t interesse pas, et j ais remarqué autre choses aussi, les gents sont devenus agressifs trop meme et qu ils ne respectet rien ni code de la route ni personne, ni animal par contre avant les Oranais avais une autre mentalités, je ne suis pas regionaliste et pour te le prouver je t invite a lire mes autres message que j ais ecris avant celui que tu as lus, j aime pas celui qui divise l Algerie, j aime pas les separatistes, et quand je regarde un documentaire sur el bled ou j entend parler de bladi je pleur, je deteste pas l algerie et je ne peux pas me permettre detester les Algeriens ou les Musulmans, je sui Algeriens, Musulmans et aussi citoyen du monde, je t aime toi aussi meme si tu m as mal lus, salam

    • salem alikom houari ce n’est pas une question de régionalisme mais c la vérité Oran a été envahie par 48 wilaya la preuve ceux qui ont bénificié du logement sociale ce ne sont pas des vrais oranais c des gens venue de toute l’Algérie en plus il fallait voir oran les années 60 et 70 a partir de cette année qu’Oran commence a se dégradé c a dire quand ils ont détruit les quartiers de la marine moi je suis au jardin welsford (el gas3a) y’avait la famille boukraa hami nigrou et ses frères la famille belkaid on vivait comme une seule famille on se connaissaient tous on allaient nager a monta ou on traversaient la mer jusqu’à la jeté par le batelier 3ami ZEMZEM alah yarhmah on passe toute la journée en famille femmes et enfants on été tranquille il n »avait pas ces microbes ses nuisibles ses envahisseurs ses bouhayouf qui nous dérangeaient monsieur houari es que tu as vu bd Stalingrad comment il etait avant que monsieur benamar l’ex maire le couvre de bethume tu as vu tahataha comment elle était fi les annéés 60 tchouf que la verdure monsieur houari encore une foie wahran a eté envahie par ses envahisseurs je ne sais de quelle planete ont atterie si tu es né a oran dans les 50 ou 60 normalement tu dois voir la différence
      SALEM ALIKOM

      • salam alikom mon frere Zebiri, merçi pour le message et le contacte, oui ç est vraix tu as tout a fait raison sur tout ce que tu as dis, je suis né en 1959 a Lamur (el hamri), au 52 rue Boudjelal Yahia et j ais grandis a Choupot, moi aussi j ais les meme souvenirs que toi et j ais vecus cette belle epoque dont tu parle et ç est vraix qu en etais une seule famille, mais est ce qu il y a le respect qu il y a le meme respect qu il y avait a notre epoque ? est ce qu avant il y avait l agresivité et la vulgarité qu il y a aujourd hui ?, WALLAH ya mon frere Zebiri, crois moi, je pleure Oran et l Algerie, Salamo Alaikom mon frere.

  131. et j ais oublié de dire que j aime les pieds noirs Algeriens aussi, ce sont des Algeriens, et pour les reglements de comptes en questions de religion il y a un DIEU pour ça et il est le seul competant,, salam.

  132. Réponse à Houari
    Tout d’abord je n’insulte jamais, mon éducation et ma religion me l’interdisent, Je te mets à l’épreuve de me prouver le contraire. Par contre, je pense que l’insulte vient de toi, puisque tu veux insinuer que les Oranaises et les Oranais ont de mauvaises habitudes donc de mauvaises meurs. Si tu t’exprimes mal dans la langue de Molière, il fallait tout simplement écrire d’une façon simpliste.
    Quand tu cites la vie quotidienne à Oran tu nous fais penser à Chicago, sinistrement connue pour ses crimes. Je te rappelle qu’aux États-Unis Il y a environ 10000 vols à main armée, un peu plus de 30000 incendies criminels et presque 40 personnes tuées tous les jours sans compter les viols. Quant aux étrangers que tu as rencontrés à Oran, cela prouve que notre ville ressemble à toutes les villes du monde, et que tout fonctionne d’une façon normale. Je te rappelle un adage populaire bien de chez nous: « Celui qui m’aime, doit m’aimer même avec ma morve! »
    Tu dis que « les Oranais avant, avaient une autre mentalité », moi je dirais que les Oranais et les Algériens avant Juillet 1962 n’étaient pas libres.
    Il ne t’est pas demandé de détester un musulman ou un nom musulman, il s’agit d’aimer… c’est tout simple et c’est…gratuit.
    Aussi je te rappelle que je reçois à longueur d’année des familles pieds noirs que je rends également visite de temps en temps. Sincères salutations !

    NB: Je ne t’ai jamais dit que je te déteste, car la haine vient du diable.

  133. j ais dejas mentioner que je ne suis pas regionaliste y je ne deteste pesonne et si tu te compare aux etats unis la te te trempe nous on as l Islam mais pas eux j ais pas insulter les oranaises ni les oranais j ais dis qu ils sont agressifs, et je t avais bien dis que je t aime toi aussi meme si tu me lis mal ou que tu me comprend comme bon te semble, avec tout le respect a ta personne ne m ecris plus, salam.

  134. Réponse à Houari

    Mon cher Houari, tu me fais dire des choses que je n’ai jamais dites, car ni moi, ni personne ne t’a accusé de régionalisme. Je te rappelle encore une seconde fois que je n’ai jamais dit que je détestais, ce que je déteste c’est tout simplement les mensonges.
    Tu dois aussi savoir que lorsque quand veut se comparer, il faut le faire avec ceux qui sont plus développés que toi (spirituellement, scientifiquement etc…), et non le contraire. Je te rappelle que Dieu aime un musulman fort.
    Je dois aussi te rappeler que l’Islam est une religion universelle et non située uniquement en Algérie ou dans les pays arabes comme tu le pense. Au faite où as-tu lu que l’Islam n’existe pas en USA ? Dans pays, il y a beaucoup d’organismes islamiques, dont ‘L’Islamic Society of North America’ à Plainfield dans l’Indiana, la ‘Nation of Islam’ fondée à Détroit. Les Américains musulmans ont leur chaîne de télévision, la Bridges TV située à Buffalo, dans l’État de New York. Je ne te parlerai pas de l’existence de multitudes d’associations musulmanes très influentes telles que ‘American-Arab Anti-Discrimination Committee’, ‘Council on American-Islamic Relations’, Islamic Society of North America, Muslim American Society… Pour cela, je dois te dite que c’est toi qui te trompe.
    Pour les Oranais et les Oranaises que tu trouves agressifs, (pourtant je suis Oranais et je ne pourrai faire du mal même à une mouche), peux-tu s’il te plait me citer une seule ville au monde où le… paradis existe ?
    Avec mon niveau universitaire (sans vantardise), je dois te dire que je te lis et te comprend très bien, je pense que c’est toi qui t’exprime textuellement mal.
    Voilà, j’espère que cesse la polémique qui en réalité n’en est pas une. Croit à mes sincères salutations.

    • Je suis entièrement d’accord avec le commentaire Qui est clair précis
      Dans le passé il y avait un seul langage et gassaa pour tous
      pas de voisins c’était toute une famille avec un grand respect mutuel même la sardine le kg était contre une bouteille de consigne voir gratuite
      Aujourd’hui Oran est habitée par tous les militaires la marine l’armée de terre les crs et gendarmerie qu’il soit appelé ou engagé sa famille va suivre et priorité au logement social

  135. A Houari !

    Suite à ton dernier message me demandant de ne plus te répondre,je te rappelle une citation de Nicolas Boileau, philosophe français du 17e siècle : « Au choc des idées jaillit la lumière ».

  136. salam allikoum les enfants!
    L’Algérie devait forcement être indépendante suite aux precédantes et nombreuses luttes des classes pour la JUSTICE surtout SOCIALE et aussi de part le répondant au processus de décolonisation mondial sans parler de l’ESPRIT COLONIAL qui prévalait à l’EPOQUE – 130 années d’inégalités d’injustices de mépris de l’autre – !Les Algériens en majorité sont arabes par leur langue et musulmans par leur religion!Mais une chose simple a dire l’Algérie est une terre d’Asile depuis des millénaires comme tous les pays du monde!Surtout ORAN elle n’a pas dérogé a la tradition de tous les régions de L’ouest il fait toujours BON D’Y VIVRE ET DE MOURIR!Moi je plains bien les PIEDS NOIRS ( la plupart des petits artisans et ouvriers d’origine européenne )qui ont été floués par les colons et par eux même( voir leur traditions mythes et aussi leur refus de baigner culturellement dans une nouvelle Algérie indépendante ou la majorité de la population est musulmane ( les algériens génétiquement par leur brassage racial sont d’origine numide romaine phénicienne byzantine espagnole française turque et autres lointaines r.. ) Le problème des pieds noirs c’est que depuis l’invasion de l’Algerie par troupes françaises et l’asservissement des autochtones algériens ,il se défendaient corps et âmes a vouloir se faire une conscience d’ une idée de coexistante pacifique à coté des autres qui étaient pour eux selon l’ESPRIT du moment de simples sujets!Se trouver devant un juge un avocat un Préfet un maire même un nouveau colon Arabe alors là s’est l’inacceptable ! l’Histoire des HOMMES et des NATIONS est pleines d’erreurs et de réparations tardives !Et souvent on finit par se faire la bonne RAISON …d’accepter l’INACCEPTABLE !

  137. Merci pour le partage de ces précieuses photos ,ça nous rappelle beaucoup de souvenirs d’enfance.
    Chaque détail de ces images nous ramène en mémoire une histoire, une belle aventure que nous avons vécue, étant enfants …Que dire d’autres ? Quelle belle époque !

  138. Messabih houari 16 06 2014
    Merci pour le partage de ces précieuses photos ,ça nous rappelle beaucoup de souvenirs d’enfance.
    Chaque détail de ces images nous ramène en mémoire une histoire, une belle aventure que nous avons vécue, étant enfants …Que dire d’autres ? Quelle belle époque !

  139. Bonjour Oranaises et Oranais.
    En 1937 il y avait une cave à vin tenue par Francisco Nunez
    place de la Perle à Oran.
    Quelqu’un a t’il des enseignements sur cet établissement.
    Par avance, merci.
    Laurent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s