PREMIÈRE ÉDITION DU FORUM MAGHRÉBIN DE LA “HALQA POPULAIRE” DE SIDI BEL-ABBÈS

Le public redécouvre un authentique art populaire.

Depuis dimanche dernier, le public belabbésien redécouvre un authentique art populaire du spectacle oral non conventionnel. Comme à l’accoutumée, le public a été au rendez-vous. Il le sera jusqu’au 30 avril 2010.

Les activités de ce rendez-vous placé sous le thème “Le patrimoine populaire, une création renouvelée” qui s’étalera jusqu’au 30 du mois en cours, auront lieu dans différentes places publiques de la ville et seront animées par des cheikhs et autres troupes venus du Maroc, de la Tunisie, de Syrie, de Jordanie et de Libye ainsi que des différentes wilayas du pays.
Dans son allocution d’ouverture du forum, la directrice de wilaya de la Culture a précisé que “ce rendez-vous qui coïncide avec le mois du patrimoine est considéré comme un pan de la culture populaire orale et qui va nous permettre de restituer l’histoire d’un peuple de toute une région qui se divertissait à travers les spectacles de “halqa ». Donc, c’est une rencontre de paix et d’amitié entre les peuples”. Et de souligner la présence des délégations des pays invités. Juste après ce discours, ce fut au tour de la présentation des membres du jury composé de : Blouhi Mohamed, président, Kamli Belhadj, Djeddi Kaddour et Bouziane Benachour, membres.
Lors de la cérémonie d’ouverture de cette manifestation, le public a eu droit un programme dense. Dans un premier temps, une fourdja (spectacle) au sein d’une halqa, construite avec des scénographies et des récits populaires alternant dictons et maximes, le tout sur un fond musical tiré de la poésie melhoun. Plus de sept animateurs se sont succédé sur la scène du TRSBA. L’auditorium s’est avéré très exigu pour contenir le nombre impressionnant des familles venues assister au spectacle. C’est au cheikh Djillali de Mahdia, de la wilaya de Tiaret de donner le coup d’envoi de la soirée musicale avec une qasida intitulé Zina. Il sera suivi par les cheikhs El Basri de Aïn Defla, Benameur, cheikh Ahmed d’Oran et aussi le poète Abdelkader, de Aïn Defla.
Ovationné par le public, Abbès Lacarne du café littéraire du TRSBA interprètera des chansons puisées dans le patrimoine oral local. L’association El Kheima de Tunis présenta une sa pièce de théâtre Hataya. Débutant avec le melhoun et la musique populaire, cette soirée se termine avec le conte et c’est la troupe de l’Épi de Benghazi (Libye) qui clôturera cette soirée par un monologue : Sabaya ouled Ahlal.
Par ailleurs, concernant le volet programmation, la direction de la culture a concocté un programme varié comprend représentations théâtrales et récitals poétiques qui auront pour cadre les différentes esplanades et places publiques de la ville de Sidi Bel-Abbès, des conférences dont les thèmes s’articuleront autour des aspects socioculturels de la halqa, des contes populaires et de l’emploi des formes d’expression populaires dans le texte théâtral. À rappeler que les participants seront en compétition pour remporter l’un des trois prix : les Épis d’or, d’argent et de bronze, qui seront décernés par le jury. Le forum maghrébin de la halqa populaire sera clôturé par une soirée artistique au TRSBA.
Nous y reviendrons.

Par : A. BOUSMAHA/LIBERTE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s