NOTES SUR SIDI LAHOUARI: ORAN AUX TEMPS ANCIENS 1

In Memoriam Brahim Miliani (1926-2008) dit Milton Le sage de Sidi Lahouari

Bakr, Abd Allâh ibn Abd al-Azz Ab Ubayd al- (1040-1094). Description de l’Afrique septentrionale (EL Bekri):

Shaw, Thomas (1694-1751). Voyage dans la régence d’Alger, ou Description géographique, physique, philologique, etc. de cet état, par le Dr. Shaw. Traduit de l’anglais… par Mac Carthy,…. 1830.

« Oran est à deux lieues au sud-est de Mers el Kébir,et à environ vingt-deux lieues au nord-est de Tlemsen. C’est une ville fortifiée ,et qui a près de huit cents toises de circuit. Elle est bâtie sur le penchant et au pied d’une haute montagne qui s’élève au nord ouest, et au sommet de laquelle s’élèvent deux châteaux qui commandent la place. On voit au bord de la mer, à quelques centaines de toises, Mers-el-Seighher, et à l’extrémité nord ouest de la baie, Mers-eI-Kébir. A une très petite distance à l’ouest de la montagne dont il vient d’être question, il y en a une autre, appelée, je crois, Mazetta, qui est plus élevée que la première. Elles sont d’ailleurs séparées par une vallée; ce qui fait que leurs sommets paraissent entièrement isolés, et servent de point de direction aux navires en mer. Au sud et au sud-est sont deux autres châteaux, bâtis au niveau de la partie inférieure de la ville, mais entre lesquels serpente aussi une vallée profonde qui forme comme un fossé naturel dans la partie méridionale de la place. Au haut de cette vallée, en passant sous les murs, se trouve une source d’eau excellente, qui a plus d’un pied de diamètre. Le ruisseau qui en sort suit les sinuosités de la vallée, et alimente abondamment les fontaines de la ville. Toute cette vallée offre une multitude d’objets pittoresques, tels que des plantations d’orangers, des chutes, des cascades dont les eaux coulent à travers des bosquets d’une délicieuse fraîcheur. Près de la source il y a un autre château qui défend la ville et les matamores ou fosses où les Arabes conservent leur blé.

La ville d’Oran n’a que deux portes, qui sont toutes d’eux du côté de la campagne. Celle qui est appelée la porte de Mer, parce qu’elle est la plus voisine du port, est surmontée d’une grande tour carrée que l’on pourrait armer en cas de besoin. Près de l’autre appelée la porte de Tlemsen on a élevé une batterie. La casauba ou citadelle est située au nord ouest, dans la partie la plus élevée de la place. Le côté opposé c’est-à-dire vers Mers-el-Seighher, est défendu par un bastion régulier. On peut juger, par ce qui précède, qu’Oran est une place importante et que sans la peur panique qui s’empara des habitants lors du débarquement des Espagnols, ils auraient pu opposer une longue résistance. Durant le temps que les Espagnols restèrent maîtres d’Oran, ils y bâtirent plusieurs belles églises, et autres édifices publics, dans le goût des anciens romains, mais avec moins de solidité. Ils ont aussi imité les Romains, en plaçant dans les frises et autres parties de leurs bâtiments des inscriptions en leur langue qui donnent une médiocre idée de leur style lapidaire. »pp.227-229

AbouRasEnaciri

J A Bolle , Souvenirs de l’Algérie 1839

1. Le Quartier

René Lespès, Oran.Etude de géographie et d’histoires urbaines, 1938

« En 1881, le quartier de la Marine ne renfermait que six musulmans, celui de la Calère aucun. Les 600 que l’on dénombre dans la ville basse étaient presque tous établis dans le quartier du vieux château et de la Casbah, gens pauvres, dockers et journaliers(…) En 1936 on constatait que le nombre s’était accru de plus de 1000. La plupart sont des nouveaux venus originaires des communes de Mostaganem, Clinchant, Cavaignac, Cassaigne, L’Hillil, Zemmora, Relizane. Ils ont contribué à eux seuls à soutenir le chiffre de la population dans la ville basse. »p.114 ; p.162 La Blanca ; p.175 ; p.131/132 ; p.140/141

La Caléra, seconde moitié du 18èmesiècle, fours à chaux dans les années 30.

Oran, Aujourd’hui en 2011

Le peuplement musulman d’Oran, Robert Tinthouin, BSGO, tome 77, année 1954

Planteurs : « Les musulmans algériens, les 2/3 de la population se regroupent de préférence par lieu d’origine. Ils viennent des communes mixtes d’Ammi-Moussa, Cassaigne, parfois de Mostaganem, Inkerman ou Relizane. Originaires de communes pauvres et surpeuplées, ils viennent chercher du travail à Oran où ils sont employés, surtout sur les quais, comme dockers ou comme manœuvres, dans le bâtiment ou l’industrie. Nombreux sont ceux qui exercent également des métiers de marchands ambulants, chiffonniers, balayeurs municipaux. A l’heure de cessation du travail, au port, on les voit remonter, par groupes bruyants, portant souvent leur provision de bois pour la journée. »p.27

Bidonville des Planteurs appelé Zeroualia.

Recensement de 1948

Vieil Oran Marine Pourcentage

Français musulmans: 3273 17,34%

Etrangers musulmans: 76

En 1959 (p.107)

Préfecture, vieux château, Marine, Saint-Louis, Sédiman

Musulmans: 3700 17,53%

Non musulmans: 17 400

Planteurs Raz el Ain

Musulmans: 23000 95,83%

Non musulmans: 1000

Source : Rouina Miloud Karim, Essai d’étude comparative de la Guerre d’Indépendance de l’Algérie de 1954-1962 à travers deux villes Oran et Sidi Bel Abbès, Doctorat 3ème cycle sous la direction de André Martel, juin 1980, Université Paul Valéry. Histoire militaire et Etudes de Défense Nationale

Scolarisation en 1942

Ecole des filles de la Marine, place Emerat : 300 dont 13 indigènes

Ecole de garçons de la Marine : 430 dont 30

Ecole Sédiman filles : 700 dont 93

Ecole Sédiman maternelle 250 dont 30 garçons et 25 filles

Pensionnat St Louis rue Ménerville 225 pas d’indigènes

Ecole Paul Doumer 770 dont 250

Les vestiges espagnols:

La Porte de Canastel

Rue Charras (Caillebatera) Rue Charras ancienne rue de Lisbonne Rue de Dresde (Rue Saint- Jayme à l’époque espagnole. Dresde (rue de la Treille ‘de la Parra Le marquis de la Sorona possédait en 1732 des maisons dans la rue du vieux château (rue de la Carrera à l’époque espagnole)

Publicités

Une réponse à “NOTES SUR SIDI LAHOUARI: ORAN AUX TEMPS ANCIENS 1

  1. Bonjour Monsieur MILIANIje vous remercie pour votre message ,ce projet de recensement de la population des bas quartiers d’Oran (La MARINE- SIDI LAHOUARI ) me semble interessant !hélas il me semble que vous possedez peu d’élements , surtout sur les familles europeennes … normal l’entreprise est de taille !moi meme je n’ai que des noms de famille de ma rue , meme les familles musulmanes qui nous étaient proches , difficiles d’énumérer leurs noms en entier ! nous étions jeunes et insouciants , de simples contacts humains nous suffisaient , c’est presque normal !peut etre ? si vous avez l’intention de poursuivre votre idée , postez divers messages sur les sites « Pieds noirs » qui existent sur le web : en demandant aux gens (du quartier bien sur) de faire appel à leur mémoire… nous devenons tous de vieilles personnes , entre la mémoire qui flanche et la volonté qui defaille… mais il doit se trouver certains qui décrasseraient volontiers leurs méninges pour vous aider !peut etre certaines archives de’l’Etat Civil  » d’Oran aussi ?en tout cas je vous remercie encore pour vos messages , toujours très interessants !je fais suivre le présent message à tous mes correspondants ( enfin je veux parler de tous ceux qui sont concernés de notre quartier oranais ! et là forcement …ils sont beaucoup moins nombreux !merci encoreTrès Cordialementjean

    > Message du 16/08/12 15:35 > De : « HADJ MILIANI » > A : jeanernest.garcia@wanadoo.fr > Copie à : > Objet : [Nouvel article] NOTES SUR SIDI LAHOUARI ORAN AUX TEMPS ANCIENS > >WordPress.com adelife posted: « In Memoriam Brahim Miliani (1926-2008) dit Milton Le sage de Sidi Lahouari Bakr, Abd Allâh ibn Abd al-Azz Ab Ubayd al- (1040-1094). Description de l’Afrique septentrionale (EL Bekri): Shaw, Thomas (1694-1751). Voyage dans la régence d’Alger, ou « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s