Festival du film arabe : Projection à Oran du film marocain «La 5ème corde»

5035160-7518156

Le film marocain “La 5ème corde” de Selma Bergach, a été projeté, mardi soir à la salle Maghreb d’Oran, dans le cadre de la compétition des longs-métrages de la 6ème édition du Festival du film arabe (FOFA). 
Le film d’une durée de 98 minutes raconte l’histoire d’un jeune, Malek, joueur talentueux de luth qui, épris de musique, renonce aux études et à la vie familiale. En 1999, Malek quitte son ancienne médina de Casablanca, pour partir chez son oncle maître de musique. Pour lui apprendre les subtilités du luth, Amir lui promet de lui révéler le secret de la 5ème corde et lui donne l’exemple de Ziryab, cette figure exceptionnelle de la musique arabo-andalouse du 9ème siècle.
Mais l’oncle aux allures sévères et intransigeantes, se rend très vite compte de l’audace de son neveu. Le film prend fin sur une note d’espoir. Ce sont les prémices d’un nouveau souffle de musique, une nouvelle façon de voir une culture enracinée depuis des siècles, un regard qui cherche la tolérance dans une volonté d’échange et d’enrichissement.
« C’est important que nos films aient le plus de visibilité possible partout dans le monde et en l’occurrence dans nos pays voisins », a déclaré à la MAP Selma Bergach
Selon la cinéaste marocaine, l’art ne reconnaît pas de frontières et l’importance de telle manifestation est de se rencontrer et de partager les expériences avec parfois la possibilité de faire des projets ensemble.
« Le film parle de tolérance, de respect de chacun et de sa vision du monde, comme il évoque la détermination de chacun dans sa vie pour atteindre ses objectifs. Je n’ai rien voulu imposer. Je ne cherche pas à faire la distriction entre le bien et le mal. Tout est relatif en fonction de la vision de chacun », a-t-elle ajouté.
Les rôles sont interprétés par Hicham Rostom, Ali Smili, Claire Hélène Cahen. Le scénario est écrit par la réalisatrice et la musique du film est composée par l’artiste algérien Safi Boutella.
“La 5ème corde” a participé à plus de 30 festivals internationaux et obtenu quatre prix et deux mentions spéciales du Jury.
Outre “la 5ème corde” , la participation marocaine à ce festival, qui se poursuivra jusqu’au 22 décembre, porte aussi sur le court-métrage “La Main gauche” de Fadel Chwika.
La participation marocaine ne se limite pas à ces deux films. Le critique du cinéma Ahmed Boughaba et Ahmed Housni, directeur du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan, figurent aussi parmi les membres du jury.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s