LA CHANSON MAGHRÉBINE DE L’EXIL EN FRANCE, PATRIMOINE PARTAGÉ

unnamed

© Jacques Haillot/Sygma/Corbis

Table ronde avec Hadj Miliani (professeur de littérature à l’Université de Mostaghanem et chercheur associé au CRASC de l’Université d’Oran), Bouziane Daoudi (journaliste et l’un des découvreurs du raï en France), Damien Taillard (association Phocéephone). Modération Yvan Gastaut et Naïma Yahi.

 

Au coeur des flux migratoires du siècle dernier, les populations maghrébines s’installent en métropole dès le tournant de la Première Guerre mondiale.

 

Très tôt, les poètes de la chanson de variété vont raconter les tourments de leurs semblables : métissée, poétique et avant-gardiste, la chanson maghrébine de l’exil marque durablement le patrimoine musical des deux rives. Une évocation (toujours en chansons !) de cette aventure discographique hors du commun.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s