La fondation Farid Moughlam est née

MoghlemC’est avec une touche d’élégance et d’humilité à l’image de feu
Farid Moughlam, que ce samedi 28 novembre, nombreux parmi ses
amis et proches, entourés de sa famille, se sont retrouvés à la librairie
Art et culture à l’occasion du 40e jour de la disparition de celui
que tous surnomment l’artiste.

Faire le deuil d’un être cher n’est pas si simple et dire adieu à ce fils d’Oran cher à tant de personnes qui l’ont connu et même ceux qui l’ont à peine côtoyé le temps de quelques heures, ou d’une soirée, tant il était attachant et attirait la sympathie et l’admiration des gens, nécessitera encore du temps au-delà de ces 40 jours de sa disparition.

Ce jour-là beaucoup n’ont pas contenu leur émotion, leurs larmes à l’exemple de Khalida Toumi, venue rendre hommage à son ami, parti trop tôt déplore-t-elle. Pour ceux qui ont eu le courage et la force de se lever face à l’assistance pour évoquer Farid, ils ont décrit son authenticité, sa franchise, son charisme et son élégance, son humour, et sa riche culture dans tous les domaines. Mais aussi son rendez-vous «raté» en tant qu’écrivain. Tous s’accordent à dire qu’il en aurait fait un excellent, mais il n’a pas eu assez de temps pour réaliser ce rêve.

Farid Moughlam dirigeait l’entreprise familiale la Sadem (société de bitume), mais il était davantage connu dans les milieux culturels, et également ceux de lutte pour la gloire de l’Algérie. «L’artiste » était connu également pour sa grande générosité et ses œuvres caritatives qu’il menait toujours dans l’anonymat. Ses nombreux amis ont tenu à ce que l’hommage pour leur ami ne soit pas seulement l’évocation des souvenirs pour honorer sa mémoire de temps à autre, ils ont tenu à lui rendre un hommage à la hauteur de ce qu’il était et de ce qu’il leur offrait. Ainsi une fondation Farid Moughlam a vu le jour. Une fondation créée pour la promotion de la culture, qui verra aussi l’organisation de rencontres et de débats.
Dans le prolongement de cet hommage une exposition de peinture est en préparation où il sera question d’exposer les œuvres des peintres que feu Farid avait beaucoup aidés ou simplement aimés. Une brochure est également en cours d’élaboration regroupant des recueils de textes de ses amis, des témoignages, ainsi que des photos, et qui sera éditée probablement d’ici le début de la nouvelle année. Farid avait l’art de réunir ses amis et en attirer toujours d’autres en cours de route, ses amis lui en sont reconnaissants car il a su les enrichir les uns les autres. Repose en paix Farid, ton sourire, ton rire manquera mais demeurera dans les cœurs.
Amel Bentolba/ Le Soir d’Algérie

Presse.png

Publicités

Une réponse à “La fondation Farid Moughlam est née

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s